Rejoignez le mouvement de l’impact social

Les Prix de l’impact social ont comme objectif de saluer la contribution des organisations au bien-être de la société ou de l’environnement, mais aussi d’en inspirer d’autres à rejoindre le mouvement.

Peopleimages / Getty Images

D’année en année, la nécessité de contribuer positivement à la société s’impose pour un nombre croissant d’entreprises, des plus petites aux plus grandes. Et ce mouvement donne encore plus de sens aux Prix de l’impact social de L’actualité, lancés en 2019 en collaboration avec la société-conseil Credo, qui accompagne les organisations intéressées par cette approche.

« Jusqu’à tout récemment, le but premier d’une entreprise était le bénéfice versé aux actionnaires. Maintenant, on est en train d’élargir la raison d’être des entreprises pour inclure d’autres parties prenantes : les clients, les fournisseurs, les travailleurs », explique Christian Bélair, président de Credo. « En ce qui concerne les enjeux d’urgence climatique, d’inclusion et de diversité, entre autres, les entreprises ont la capacité de changer les choses. »

Une organisation soucieuse de l’impact social s’assure que ses activités engendrent davantage d’effets positifs que négatifs pour les individus, les collectivités et l’environnement. Et ce principe est loin d’être incompatible avec la recherche de profits. La preuve, de plus en plus de gestionnaires de fonds interpellent les entreprises pour qu’elles améliorent leur bilan social et environnemental, estimant que les placements responsables rapporteront davantage à long terme, et que la valeur d’une entreprise est fondamentalement liée à ses retombées pour la collectivité.

Comme le démontre le grand nombre de candidatures reçues lors des deux premières éditions des Prix de l’impact social, beaucoup d’entreprises et d’organismes sans but lucratif ont déjà adopté cette approche au Québec. Les Prix ont comme objectif de saluer leurs efforts et leurs bons coups, mais aussi d’en inspirer d’autres à rejoindre le mouvement.

Cette année encore, le jury des Prix de l’impact social sera présidé par Monique Leroux, ancienne présidente du Mouvement Desjardins, aujourd’hui vice-présidente du conseil de Gestion Fiera inc. et présidente du Conseil sur la stratégie industrielle, chargé de conseiller le gouvernement canadien sur la relance économique.

Vous dirigez ou connaissez une organisation qui devrait poser sa candidature ? La date limite pour remplir le formulaire d’inscription sur le site Web de L’actualité est le 7 mai 2021.

Laisser un commentaire