Retraite ? Quelle retraite ?

Nous travaillons de plus en plus longtemps. L’endettement, des pensions qui sont peut-être moins importantes que prévu, un travail moins exigeant, une espérance de vie beaucoup plus grande et une meilleure santé, sont autant de facteurs qui nous maintiennent plus longtemps actif sur le marché du travail.

En 2008, un travailleur de 50 ans travaille 3,5 ans de plus qu’un travailleur du même âge au milieu des années 1990, nous apprend mercredi Statistique Canada. Le travailleur de 50 ans de 2008 travaillera en moyenne encore 16 ans, contre 12,5 ans pour celui du milieu des années 1990.

Le taux d’emploi chez les 55 ans et plus est passé de 22 % en 1996 à 34 % en 2010. C’est la moyenne canadienne. Elle est un peu plus forte en Ontario (34,6%) et plus faible au Québec alors que le taux d’emploi des 55 ans et plus n’est que de 29,2 %. L’écart entre les taux ontarien et canadien et le taux québécois s’est d’ailleurs légèrement accru entre 1995 et 2010.

La tendance québécoise est la même qu’ailleurs au pays, mais cet écart m’inquiète car il implique que les « vieux » Québécois auront moins d’argent que ceux d’ailleurs au pays.

Est-ce parce que les Québécois sont plus riches ? Il semble que non. Une étude de la Banque Royale dévoilée mercredi nous indique que 60 % des Québécois n’ont pas de fonds d’urgence en cas d’ennuis financiers. C’est plus élevé que la moyenne canadienne (57%). Notre taux d’épargne est plus faible et nous mettons moins d’argent de côté pour notre retraite.

J’ai l’impression que les Québécois mesurent mal les efforts requis pour vivre correctement pendant des dizaines d’années sans revenus de travail. Nous gagnons moins, nous travaillons moins, nous épargnons moins et nous prenons notre retraite plus rapidement.

La nouvelle étude du Centre sur la productivité et la prospérité de HEC Montréal affirme que la différence des heures travaillées par emploi (intensité du travail) explique un écart de 1 479,77 dollars entre le niveau de vie du Québec et celui du Canada en 2010. La différence entre le taux d’emploi au Québec et celui de l’ensemble du pays, c’est-à-dire le nombre de personnes entre 15 et 64 ans qui occupent un emploi, se traduirait par un écart supplémentaire de 2 102,07 dollars.

Il s’agirait d’un « choix » selon certains, un choix qui nous priverait d’un manque à gagner annuel de 3581,84 dollars.

 

Laisser un commentaire

Monsieur Duhamel, lorsque vous affirmez dans le premier paragraphe que le travail est devenu « moins exigeant », je suis plus ou moins d’accord. Dans de nombreuses disciplines du secteur tertiaire, les délais d’exécution sont plus serrés que jamais et la concurrence est de plus en plus féroce. Certes, on peut y voir des incitatifs à tendre vers l’excellence, mais ces facteurs n’en sont pas moins une source d’intense fatigue mentale à long terme.

Je connais plusieurs retraité(es) qui sont revenu au travail non par manque d’argent mais parce qu’ils ne savaient pas quoi faire de leur retraite. Mais la plupart reviennent à temps partiel.

Apprendre à vivre avec ce que l’on a !!
La vie simple est aussi heureuse que celle pleine de dette…
être pensionné c’est faire autre chose à son rythme, mais surtout pas regretter des rêves.

Vivre chaque jour comme si c’est le premier du reste de notre vie… et que demain existe pas…

Demandons-nous maintenant pourquoi les Québécois sont forcés de trimer dur plus longtemps qu’avant…

Simple: pour payer les régimes de retraite pharaoniques de nos fonctionnaires privilégiés que NOUS n’avons PAS les moyens de nous payer.

Il faut mettre fin immédiatement à cette stupidité et revenir à un monde plus juste et équitable.

Encore des guerres intestines avec vos vielles histoires des pays d’en haut. Il faut comprendre que les probléemes sont assez nombreux et qu’au lieu de se battre pour des idéologies gauche droite, des partis politiques, des intérêts particuliers, des religions, des cultures ont doit se mettre en mode solution et en mode collaboration. En intégration des citoyens pour travailler a résoudre pour l’ensemble des conditions viables pour l’ensemble.
Travailler sur nos besoins communs au lieu de mettre toutes ses énergies sur ce qui nous divise.
La »coopération citoyenne » devrait être fondé. Pas ben le choix si on ne veut pas attendre aux calandes grecs pour changer se qui doit l’être avant de rentrer dans le mur. Donc le parti »collaboration citoyenne » n’a pas d’idéologie autre que l’humanisme, la démocratie et la représention des intérêts de tout les citoyens. En mettant le citoyen a contribution. Pas seulement ceux qui sont membre du parti mais de tout ceux qui ont le droit de vote donc un acc`s au site du parti »collaboration citoyenne » pour voter sur toutes les propositions présenté en chambre. Donc les élus au lieu de se battre pour leur position personnelle devront voter selon la majorité des citoyens de leur conté qui auront voté sur le site. On évacu ainsi les intérêts des groupes de pressions, des intérêts privés et des partis politiques et du traffic d’influence. Tout les citoyens pourront échanger sur des blogues de discussions sur le site. Mais les élus représentants auront l’obligation de voter pour la position majoritaire de son conté.
Des représentants feront campagne aux élections mais ceux qui se présentent aux élections comme indépendants ou pour d’autres partis peuvent joindre le parti apr`s les élections. Au lieu en chambre d,avoir des partis qui prennent position pour un parti au moment de voter chacun devra le faire pour la postion élu dans son conté. ceux qui prétendent que c,est un processus lourd, c’est faux. Actuellement les stations des médias posent des questions chaque jours, les résultats sont instatanés et facilement gérable sur un site internet. Donc tout citoyens peut lancer des discussions, ce qui influenece les travaux de la chambre et toute les question voté en chambre seront soumise au vote sur le site. Et tout les citoyens électeurs y auront acc`s rapide, de leur ordinateurs, téléphones intelligents ou des centre d’acc`s internet disponible dans les biblioth`que, café internet et on pourrait en mettre aux boite postales(une tablette qui permet d’accéder seulement a ce site pour voter). Ce parti serait sur la scéne provinciale et sur la sc`ne fédérale. Le parti ‘coopération citoyenne » est un parti démocratique qui permet a tout le monde d’échanger sur son point de vue et surtout de voter démocratiquement pour faire valoir son point de vue sur chaque question voté en chambre. Je pense que ce parti serait tr`s populaire partout en province et au pays et permettrait de faire de la politique autrement de remettre le citoyen au pouvoir et de permettre aux élus de faire valoir les intérêts de la majorité des citoyens de leur conté.
Ce poid politique permettra de faire pencher la balance dans la prise de décision en faveur de la majorité des citoyen au lieu d’organisation et de groupes d’intérêts. Pnesez-y quel serait selon vous la décision adoptée en chambre sur le régistre des armes d’épaule, sur le placement de la main d’oeuvre, sur l’environnement, sur la construction de TGV-MONORAIL, sur la participation du gouvernement dans les entreprises d’exploitation et de transformation des ressources naturelles, sur la protection de l’eau, sur la santé, l’éducation. Celui des citoyens et non celui de parti ou de groupes d’intérêts. Alors il faut juste créer un parti politique »coopération citoyenne » et le reste se fera tout seul. On a pas besoin d’attendre les élections. Aussitôt que le parti est créer des représentants élus pourront le joindre et les cotoyens de son conté participeront aux décisions en s,exprimant et en votant sur son site. Je suis certaine qu’ils seront nombreux les élus a choisir de joindre le parti parce que la grande majorité des élus entre en politique pour représenter les intérêts des citoyens et non ceux d’un parti poltique. La balance du pouvoir pourrait changer et même influencer la gestion du pouvoir dans les partis déja en place. Parce que les élus insisteront pour représenter les intérêts des citoyens plutôt que ceux de congr`s de partis, de chefs politique ou de groupe de pression publiques ou privés. Redonner aux citoyens et a ses représentants le pouvoir de décider au jour le jour sur chaque questions.

Les syndicats n’ont pas leur place dans les lieux de travail. Leur role est de négocier les conditions de travail des employés qu’ils représentent et de faire des représentations aupr`s des employeurs quand l’employé leur demande de la faire en son nom, que ce soit pour le r`glement de griefs ou la négociation d,ententes.
Parcontre tout les employés peut importe l’entreprise doivent avoir le droit de choisir ou non de se syndiquer et ce avec l’organisation de leur choix.
Il va de soi que ce peut importe le milieu de travail les propriétaires (exemple garderies en milieu familial)ne peuvent être représenté par des syndicats puisqu’ils sont entrepreneurs, de même pour les travailleurs autonomes. Par contre ils peuvent avoir une association professionnelles. Pour les emplyés cadre et dirigeant, il devraient pouvoir faire affaireire affaire avec des associations de professionnels.
Les travailleurs doivent avoir le droit d’être représenté mais aussi de choisir de ne pas l’être. Dans le cas ou ils choisissent de l’être c,est un choix individuel et personnel peut importe l’entreprise. Des normes de travail existent et les travailleurs peuvent choisir de se faire représenter par eux, mais ils peuvent aussi choisir de faire affaire avec l’organisation de leur choix.
Quand au droit de gr`ve et de lock out j’y mettrait fin. Apés une période de négociation de 2 mois, 3 mois avant la fin du contrat de travail, que ce soit avec ou sans un syndicat, il devrait y avoir une obligation de faire intervenir un médiateur pour régler les termes de l’entente. Si les parties ne sont pas satisfait il y a donc fin de contrat.
Mais comme chaque individu est libre d’avoir ou de ne pas avoir de syndicat ¸a n’affectera probablement pas l’ensemble des travailleurs et laissera libre les 2 parties (employeur et employé d’aller contracter ailleurs).
ä va affecter la sécurité d,emploi, et les évaluation c,est sur. Mais personne ne peut plus s’obliger a maintenir des rapports quand ¸sa insatisfait vraiment l’un ou l’autre des partis. Des changements on est < l'heure des changements. Ils sont nécessaires on ne peut plus continuer a foncer dans le mur les yeux fermés comme l'a fait la gréce et est en train de faire l'Italie. Il n'est pas trop tard, on peut encore changer des choses et on doit le faire.
On doit augmenter le salire minimum pour qu'il soit suffisant pour faire vivre l'employé. Et mettre fin aux abus de toutes parts. Et augmenter la productivités et les conditions de travail pour tous.
On doit enrayer la pauvreté, participer a l'enrichissement collectif et mettre fin au travail au noir et aux inégalités. Nationaliser nos ressources naturelles et protéger l'environnement et des ressources précieuses comme l'eau et l'air qui ne peut être remplacé par rien d'autres.
Changer notre syst`me politique en le mettant au service comme il se doit des citoyens. Créer un parti ''coopération citoyenne'' sera un bon outil pour permettre a tout les citoyens ayant le droit de vote de participer aux décisions dans les contés ou l'élu est du parti. Un parti qui rassemblera autour des intérêts du plus grand nombre au lieu de diviser selon les intérêts des petits groupes d'intérêts.

Pour moi le compte à rebours a commencé… en février 2017 j’aurai 60 ans et ce sera bye boss et merci pour ta paye pendant 30 ans, j’aurai alors une pension coussi-coussa cependant je voudrais au moins garder 80% du même train de vie que j’ai présentement donc comme la plupart des retaités d’aujourd’hui et de demain il va falloir que je fasse des p’tites jobines mais lorsque j’y pense pourquoi j’ai hâte de me retirer plutôt que de garder mon travail et le salaire qui vient avec hé bien lorsque ça fait 30 ans que tu travailles pour le même employeur et que t’en a vu de toutes les couleurs j’imagine que c’est un poid très lourd qui tombe de tes épaules et j’suis certaine que je ne suis pas le seule.

Le problème de l’éducation économique revient toujours. La sensibilisation économique des québécois est toujours en retard sur les autres.

Personnellement je préf`rerais qu’on vote indépendament pour le poste de chef du parlement comme on le fait en politique municipale. Mais en attendant au lieu de faire ses guerres intestines les postes de chefs devraient avoir une durée déterminée (2ans) donc on respire par lenez si on est pas contant et a moins de crime grave le chef reste en place la durée de son mandat et peut se représenter apr`s. Mais je mettrais un terme de disons peut-être 8 ans maximum au poste (pour éviter aux égos de devenir disproportionné. Harper en mêne plus large que son mandat. Selon moi qu’il ait ou non une majorité ne lui donne pas le droit de passer outre les lois. Exemple des postes avec désignation bilingue et qu’il consid`re dans le processus des gens qui ne satisfont pas d`s le départ aux crit`res. Je m’en fou qu’il prétende qu’il soit le meilleur il n’a même pas a faire parti du processus silo ne satisfait pas aux exigences du poste. M. Harper, j’ai été refusé pour des postes a la fonction publique fédérale pour mon niveau linguistique qui selon eux ne satisfait pas aux exigences, si c’est bon pour pitou c,est bon pour minou. Alors j’exige qu’on ait les mêmes processus pour les autres postes. Et qu’on me garde dans le processus qu'< la fin afin d'évaluer MA candidature sur MES comptéences autres que linguistiques. Idem pour les autres nominations pour lequel vous avez balayé cette exigence de poste comme si les r`glkes n'était valable que quand il sagit dun anglophone que postule pour un poste bilingue. IRRECREVABLE ces candidatures sont irrecevables et ne doit même pas être considérées. Qu'ils fassent comme tout le monde et pas aux frais de l'état, qu'ils suivent des cours et qu'ils se représentent quand ils satisferont aux exigences du poste. Autre chose le r/gistre des armes a feu est important pour qu<elle proportion des canadiens, alors vous devez en tenir compte et le faire passer devant les interets dun tr`s petit nombre. Cest tres questionnable cette attitude de faire comme les am/ricains malgre que les canadiens soient largement contre cette position. La popultaiton canadienne a acquit a grand frais un r/gistre qui a fait ses preuves et qui est toujours souhait/ par la population. La d/mocratie M. Harper ]a n<est pas juste pour le droit de voter mais pour le respect des choix et des opinions des citoyens Canadiens. Vous etes pay/ par les canadiens ou par les amaricains. Alors agissez pour la majeure parti des canadiens. Si le resultat de vos /lections vous montent a la tete au point dOublier votre role et nos lois prenez une petite vacances pour decanter et y voir plus claire. A tout le moins les province doivent pouvoir consulter leur population et garder les donn/es partout ou cest la volonte des citoyens. Un avantage non negligeable dans le maintien dun registre est de reduire le traffic darmes et de relier larme dun crime a son proprietaire ce qui a certains effets disuasif et aide le travail des policiers pour faire juger les criminels

On va remettre les pendules a l’heure chez les NPD fédéraux.
On a entendu aux nouvelle qu’ils auraient refusé l’accréditation d’un parti NPD provincial au Québec(du Saguenay)??? Pourquoi?? Vous n’hésitez pas a mordre la main qui vous nourrit.
Vous ne voulez pas que les québécois se mettent a recrutter beaucoup de membres et élisent un che4f du Québec??? Ce sont des députés NPD du Québec qui ont mis le NPD a l’opposition en chambre. Si vous n’^retes pas capable de reconnaitre ¸a et de nous laisser prendre notre place dans ce parti on peut encore le mettre sur le derriere ce parti. La vague orange va frapper le mur.
Les québécois ont porté Jack au pouvoir au Québec a cause de sa déclaration au débat des chefs ou il a dit que si le statut constitutionnel était une préoccupation importante pour le Québec qu’il les écouteraient. Dois-je vous rappeler que si les Québécois on le droit de choisir leur niveau d’implication dans la fédération ¸a ne vous donne pas le droit de nous mettre dehors.
C’est a nous de choisir et on doit pouvoir mettre notre poids politique dans l’élection du chef au NPD. Ne pas reconnaitre ¸a c’est s’exposer a une démission en »bloc » des députés NPD et de la perte de votre statut d’opposition. Respectez-nous et vous aurez notre collaboration.
On pourrait tr`s bien créer un parti »coopération citoyenne » au provincial et au fédéral et inviter tout les élus a le joindre pour représenter les intérêts des citoyens. Si le caucus NPD ne respecte pas les élus du Québec il devra a tout le moins respecter la position des citoyens. C’est inadmissible que vous ayé laisser le gouvernement combler des poste dont les exigences des postes étaient bilingue par des unilingues. On voit bien que les intérêts des francophones de tout le pays qui ont majoritairement votés NPD ont leurs droits bafoués par des processus de nomination qui ne respectent pas les lois et condi`rent les candidatures de gens qui auraient du être rejetté des le debut du processus. ÉLus du NPD prenez votre place et mettez vos exigences dans ce parti. S’il faut quitter le parti pour se faire comprendre il faut l’envisager. Le parti de Harper est majoritaire mais il doit respecter les lois et agir selon les r`gles. Idem pour le régistre majoritairement les canadiens vsont en faveur de conserver le régistre des armes a feu, iln’a pas le droit de gaspiller ces investissements pour des position personnelles. Apr`s ¸a quoi la peine de mort, la fin du droit a l’avortement? Non mais prenez votre place et faites entendre la volonté des citoyens et respectez les élus, ils doivent représenter la volonté des citoyens. On est pas dans une MONARCHIE, on est pas un petit peuple soumis.

On essaie de surfer sur la campagne de promotion d’un autre???
Cheap shot
Le Nouveau Brunswick qui lance sont »plan Nord »
eh oui les oreilles nous frisent. Pourquoi??
Évidement pour recevoir du référencement des fédéraux qui se font approcher pas des investisseurs du monde entier qui veulent investir dans le plan nord. Mias le plan nord dont ils ont entendu parlé ce sont les efforts de québécois. Le québec n’est pas aussi connu que le canada et j’imagine plusieurs investisseurs étrangers demandent d’être contacts avec les responsables du plan nord. Ainsdi les fédéraux pourront référer librement ceux-ci au Nouveau-Brunswick sans avoir de remord ni devoir mentir, pouvoir prétendre a la confusion et les aiguiller vers une autre province que le Québec.
Décidément on essaient de nous courcircuiter. Le castor est aussi au Québec c’est nous qui avons bâti des barrages attention on ne vous laissera pas nous couper l’arbre sous le pied.

Bon 2 jeunes aux etudes post-secondaires hypotheque prêt auto epicerie hydro etc etc je devrais prendre ma retraite vers l’age de 68 ans parce que je pourrai commencer a economiser dans 4 ans. Je ne m en fais pas du moment que j’aI la sante.

Hum hum. On parle de revenus de retraite ici, non?
Si M. Duhamel croit la thèse que la pauvreté à la retraite est volontaire, qu’il se questionne sur la capacité d’épargne, notamment de la génération X, qui a environ 15 ans de retard d’entrée sur le marché du travail « normal » « payant » et avec une certaine protection (je ne parle pas de jobs permanentes, il n’y en a plus dans de nombreux domaines). Alors, le titre « Quelle retraite? » me fait plutôt penser au fait que je devrai travailler jusqu’à ce que je tombe par terre ou qu’on m’indique cavalièrement la porte, PAR manque de bol, diraient les Français. L’individualiste à tous crins nous fait oublier les dommages collatéraux que l’organisation néolibérale du travail amène avec elle.