Travailleurs demandés de toute urgence !

J’assistais en fin de semaine au congrès de la Fédération des chambres de commerce. Pendant qu’une partie du Québec se défoule sur le dos des immigrants et des communautés culturelles qui expriment trop publiquement leur différence, j’ai vu des gens d’affaires très inquiets par la difficulté de recruter des employés qualifiés pour assurer le développement de leur entreprise ou de leur région.

Premier Tech, une entreprise de Rivière-du-Loup présente dans plusieurs marchés internationaux, n’arrive pas à combler 100 postes. Elle n’est pas la seule, 40 % des entreprises de la municipalité manquent de main-d’œuvre. Dans la région de Québec, 6 000 postes sont disponibles pour des employés qualifiés. Les dirigeantes de la Chambre de commerce de Gaspé se demandent si la région compte assez de travailleurs qualifiés pour profiter des retombées générées par la construction d’éoliennes. J’avais entendu le même discours le printemps dernier sur la Côte-Nord où les employeurs ne savent plus où trouver les ressources dont ils ont besoin.

De plus, les entrepreneurs et dirigeants d’entreprises du Québec anticipent le départ à la retraite de plusieurs de leurs bons employés et se demandent par qui les remplacer. Pour eux, l’immigration est une nécessité. Sans renforts, pas de croissance.

Bien sûr, les problèmes vécus au Québec ne sont pas uniques au monde. Dimanche, le New York Times racontait les efforts gigantesques (plus de 8 milliards d’Euros) du gouvernement allemand pour rehausser le taux de natalité. Plus de 25 % de la population allemande est âgée de plus de 60 ans.

Ce matin, Le Figaro dresse un portrait sombre d’un Japon ethnocentrique et vieux qui a de plus en plus de mal à rivaliser avec les économies beaucoup plus jeunes et dynamiques de ses voisins asiatiques. (voir revue de presse)

Le défi de la main-d’œuvre est un véritable enjeu pour le Québec. Le taux de chômage actuel n’est pas loin d’un véritable plein emploi. Ceux qui ne trouvent pas un emploi sont souvent peu qualifiés ou (cela existe) peu travaillants. Reste à concilier le besoin des entreprises aux sensibilités de la population. Ce qui est un autre beau défi !

Laisser un commentaire

Le Québec compte toujours 300,000 chômeurs dont 60,000 immigrants et 240,000 assistés sociaux aptes au travail dont 60,000 immigrants pour quelque 60,000 emplois disponibles! Bref, on compte 540,000 sans-emplois au Québec, dont 120,000 immigrants, pour 60,000 jobs! Il est où le problème de main-d’oeuvre au Québec? Il est où le besoin de 60,000 immigrants au Québec en 2008?

L’an passé, seulement 5 États américains ont accueilli plus de 60,000 immigrants: Californie, Floride, NY, NJ et la Floride. Le Maine en a accueilli 1715 et le Vermont…875!!!

Le 5e État est le Texas. C’est le 2e plus gros État américain. Il compte 21 millions d’hab, presque 3 fois le Québec. C’est un État riche et agricole qui nécessite beaucoup de main-d’oeuvre. Il a une énorme frontière avec le Mexique. Alors combien d’immigrants les 21 millions de Texans ont accueilli en 2006?

Un gros 89,000!!!

(tableau 4)

http://www.dhs.gov/ximgtn/statistics/publications/LPR06.shtm

En 2003, les Américains ont recu 703,542 immmigrants, soit un pour 412 hab. On veut nous en imposer 60,000 l’an prochain, soit un pour 100 Francophones. On veut nous tuer.
Le prochain référendum pourrait se tenir à 15,16, 18%!!

jacques noel qui prétend que le Texas a accueilli seulement 89 000 immigrants…

Je pense qu’à ce niveau si il faut en rire.

Il faut en rire car manifestement jacques noel n’est pas au courant des problèmes d’immigration illégale aux USA.

Et jacques noel compare encore des pommes avec des oranges. La natalité et la démographie au Texas (et dans le reste des USA) ne les place pas en face d’un chose démographique.

M. Duhamel,

Ça fait longtemps que j’en parle de celle-là. Depuis 1982, ce n’est pas nouveau.

Voici de votre écriture, voici quelques problèmes.

« Premier Tech, — des employés qualifies, — 6 000 postes sont disponibles pour des employés qualifies, — Ceux qui ne trouvent pas un emploi sont souvent peu qualifies, »

Le problème auquel nous faisons face n’a RIEN À VOIR avec l’IMMIGRATION et la DÉMOGRAPHIE.

Peut-on demander à un individu qui a l’intellect et les qualités d’un bon travailleur manuel, excellent dans le travail de manufacture, d’être un ingénieur en électricité, ou un excellent technicien en aéronautique, en électronique, en mécanique de haute précision, en informatique, etc. Non, non et renon et surtout non.

Pour ceux qui connaissent la psychologie et la sociologie d’un peuple, nous faisons face à un dilemme qui restera.
Ceux qui connaissent le chapeau de Napoléon comme graphique du QI d’une population savent très bien de quoi je parle. Il s’agit de l’implacable génétique du QI de toutes les populations de ce monde.

« Reste à concilier le besoin des entreprises aux sensibilités de la population. » Pierre Duhamel

Nous avons condamné nos entreprises à se spécialiser dans le hi-tech en favorisant le marché Asiatique pour la manufacturation.

En résumé, il y a 50% de la population qui a l’intellect pour travailler en manufacture, et il y a 50% de la population qui a l’intellect pour travailler dans le Hi-Tech et ce dans tous les pays.

Le dilemme est le suivant,
On fait quoi avec 50% des gens qui sont des manufacturiers?
On fait quoi pour avoir presque 100% de gens de Hi-Tech.

M. Duhamel, quand on aura trouvé réponse aux deux questions que je pose, ce beau défi aura été relevé et résolu et nous seront très riches.

« Il faut en rire car manifestement jacques noel n’est pas au courant des problèmes d’immigration illégale aux USA. » (Gagnon)

Manifestement, Gagnon n’est pas au courant des problèmes d’immigration illégale au Canada!

« Entre 1997 et 2002, les passeurs ont aidé près de 12 % des migrants non munis des documents voulus (14 792), qui ont été interceptés au Canada ou en transit.

Il est impossible de donner un chiffre exact en raison de la nature clandestine du crime. »

http://www.rcmp-grc.gc.ca/imm_pass/fact_human_smug_f.htm

En effet, nous avons besoin de main-d’œuvre qualifiée.

Or, le Québec est l’une des provinces qui attirent le moins de main-d’œuvre qualifiée.

Pourquoi ?

Parce que la main-d’œuvre qualifiée sait compter et elle n’a pas envie de payer des impôts de fou.

Alors si M. Gagnon est au courrant de l’immigration illégale du Texas, vu qu’il aime bien les chiffres, il devrait nous écrire les chiffres précis de cette immigration au Texas.

Alors M. Gagnon devrait nous donner le nombre exact d’immigrant au Texas

Et M. Gagnon devrait nous écrire aussi le taux d’immigration illégale pour le reste des USA et du Canada et du Québec pour que l’on puisse comparer et par la suite valider ses dires.

Pour faire cette évaluation en besoins, il faut tenir compte de l’indice de fécondité, du seuil de remplacement et de l’espérance de vie – taux de mortalité qui sont tous différents du Québec.

« La natalité et la démographie au Texas (et dans le reste des USA) ne les place pas en face d’un chose démographique.” (David Gagnon)

Franchement c’est à savoir si M. Gagnon sait ce que le mot démographique veut dire.

Pour ceux qui aiment les chiffres:
http://emploiquebec.net/publications/pdf/00_imt_pp20062010.pdf

Selon le Centre d’étude sur l’emploi et la technologie, les perspectives d’emploi au Québec sont « élevées » grosso modo dans les domaines suivants: la santé, la vente et le service, l’agriculture, un peu dans les sciences appliquées et beaucoup dans le petit (en nombre d’emplois) secteur des mines.
D’accord la santé et les sciences de la nature requièrent des compétences techniques ou professionnelles, mais dans le secteur géant de la vente et du service ainsi que dans le domaine de l’agriculture, il y a une ouverture pour bien des emplois ne requérant que des compétences intermédiaires ou élémentaires.

Pour ceux qui adorent les chiffres!
http://emploiquebec.net/publications/pdf/00_imt_CC2007.pdf
On apprend que les emplois perdus dans les dernières années l’ont été en grande partie dans le domaine textile et du vêtement. (rien de nouveau ici) On y apprend aussi que le groupe d’âge où il y a le plus de prestataires de l’assurance emploi est les 45-54 ans avec 71.6 milliers. De plus ce nombre a très peu baissé dans les dernières années alors que le nombre de prestataires de 25-34 a tombé de moitié dans les 10 dernières années.

Je ne suis pas sociologue, mais j’ai l’impression que ce ne sont pas les emplois qui manquent. Ce qui est dur, c’est de se recycler, de changer de secteur après avoir perdu son emploi vieux de plusieurs années.

Accueil d’immigrants en 2006

Hawai (un endroit de rêve): 7500 immigrants

Le District de Colombia (c’est la capitale nationale des États-Unis, le pays qui a recu le plus d’immigrants au monde)
3775

Le New Hampshire: 2990

La Louisiane (tout près du Mexique): 1719

60,000 pour le Québec c’est fou raide. Rien ne justifie pareils chiffres.

——-

Vs pensez quoi du dernier PPP du pont de la 25? Ca semble drole? Qui peut prédire sur 25 ans? Est-ce que vous pourriez décortiquer les chiffres?

M. Fleurent, de l’honnêteté intellectuelle SVP. Chiffrer l’immigration illégale, franchement. Avez-vous des chiffres, vous, sur la contrebande de cigarettes ? Sur le travail au noir ?

Les États-Unis étudient présentement quoi faire avec les quelques millions d’immigrants illégaux qui leur viennent du Mexique et autres pays d’Amérique centrale. C’est un ordre de grandeur, mais ca dépasse tout ce que le Canada connait.

Par ailleurs, malgré tous ces immigrants, le taux de chômage américain est beaucoup plus bas que le nôtre. Ne serait-ce pas là une économie plus dynamique ?

« M. Fleurent, de l’honnêteté intellectuelle SVP. Chiffrer l’immigration illégale, franchement. Avez-vous des chiffres, vous, sur la contrebande de cigarettes ? Sur le travail au noir ? » (MB)

-Contrebande de cigarettes:

http://www.cqct.qc.ca/Documents_docs/DOCU_2003/DOCU_03_12_15_ReponsesAlarmesContrebande.PDF

-Travail au noir:

»
Selon une étude commandée par Revenu Québec, le travail au noir a fait perdre plus de 2,5 milliards de dollars au fisc en 2002: près de 2 milliards de dollars de pertes d’impôt sur le revenu des particuliers et des sociétés, plus de 500 millions de dollars de taxe de vente du Québec (TVQ) et environ 200 millions de dollars de pertes provenant des taxes sur les boissons alcooliques et les produits du tabac. Ces pertes découlent de la dissimulation de près de 10 milliards de dollars d’activités économiques représentant environ 4,0% du PIB. Il faut ajouter à cette somme astronomique les montants perdus à cause de la fraude ou de l’évasion fiscale: les contribuables qui « oublient » de déclarer la vente de leurs actions ou qui transfèrent une partie de leurs revenus dans des paradis fiscaux, par exemple. L’Association pour la taxation des transactions financières pour l’aide aux citoyens, ATTAC-Québec, évalue à 10 milliards annuellement les sommes qui échappent au fisc. »

http://www.quebecoislibre.org/07/070304-5.htm

Heureux d’avoir pu satisfaire votre curiosité.

On estime à 1,5 millions le nombre d’immigrants illégaux au Texas.

Une simple recherche sur Google vous aurait donné cette réponse…

Pour le reste, Hawaï, le District de Colombia, le New Hampshire ne font pas face à une crise démographique de l’ampleur du Québec.

D’ailleurs je vous avait déjà donné un lieu montrant que l’immigration aux USA a globalement été augmenté de 59% depuis 2000.

Et ce malgré le fait qu’ils n’ont pas de crise.

Entre 1990 et 2006 la population du Maine augmenté de 7,6%, l’Ohio 5,8%, la Pennsylvanie 4,7% et la Louisiane de 1,6%

http://factfinder.census.gov/servlet/SAFFPopulation?_event=Search&geo_id=04000US49&_geoContext=01000US%7C04000US49&_street=&_county=&_cityTown=&_state=04000US39&_zip=&_lang=en&_sse=on&ActiveGeoDiv=geoSelect&_useEV=&pctxt=fph&pgsl=040&_submenuId=population_0&ds_name=null&_ci_nbr=null&qr_name=null&reg=null%3Anull&_keyword=&_industry=

Entre 1991 et 2006, la population du Québec est passée de 7,064,586 à 7,651,531, une augmentation de 8,3%. IL N’Y A PAS DE CRISE DÉMOGRAPHIQUE AU QUÉBEC. C’EST UNE LÉGENDE URBAINE INVENTÉE PAR LE LOBBY DE L’IMMIGRATION POUR NOUS VENDRE DES POLITIQUES DÉBILES D’IMMIGRATION

http://www.stat.gouv.qc.ca/donstat/societe/demographie/struc_poplt/102.htm

Le Maine, l’Ohio 5,8%, la Pennsylvanie et la Louisiane ne vivent pas de crie démographique depuis plus de 30 ans.

Les USA contrairement au Québec ne sont pas au prise avec un problème de vieillissement de la population.

Et si la population a pu augmenté au Québec, c’est justement à cause de l’immigration que vous détestez.

Mme King,

Donnez nous l’époque, ne serai-ce que six mois, depuis 1763 ou les Québécois ou francophones étaient unis et solidaires.

Pour ce qui est des anglophones unis, vous êtes encore à côté.

D’après vous, les séparatistes anglophones de l’Ouest du Canada étaient très unis avec ceux de l’Est. Ouais! Pour ce qui est de se tenir debout, les Canadiens sont toujours à genoux devant les USA. Je suppose que c’est l’arthrose.

Tout cela selon vous est à cause du Bloc.

Pas fort! Encore la tite politique sur la constitution. Parlant de peuple uni, êtes-vous fédéraliste seulement depuis que le Bloc existe?

Affirmez donc sur ce blogue, Mme King que le fédéral ne tire rien du pétrole de l’Alberta.

Pour les fautes corrigez si vous voulez, moi je ne perdrai pas de temps à corriger les vôtres. Vous faites certainement le moins de fautes possible Mme King, moi aussi. La différence entre vous et moi d’un côté et Mme L.B. de Calgary est qu’elle veut continuer à les faire et vous dites que c’est moi qui manque de respect.

Ce n’est pas un drame, mais moi, face à un Espagnol dont les accents sont différents je me sentirais impoli de faire la même chose que Mme L.B.

M. MB,

Vous avez raison bien qu’il existe des estimés. Mais là n’est pas la question.

Ce n’est pas à moi que vous auriez du envoyer votre commentaire, mais bien à celui qui en à parlé en premier.

Juste pour faire plaisir à jacques noel, j’ai retrouvé les chiffres sur l’augmentation de l’immigration aux USA lors de la dernière décennie:

-North Carolina: +273.7%
-Georgia: +233.4%
-Nevada: +202.0%
-Arkansas: +196.3%
-Utah:+170.8%
-Tennessee: +169.0%
-Nebraska: +164.7%
-Colorado: +159.7%
-Arizona: +135.9%
-Kentucky: +135.3%
-South Carolina: +132.1%
-Minnesota: +130.4%
-Idaho: +121.7%
-Kansas: +114.4%
-Iowa: +110.3%
-Oregon: +108.0%
-Alabama: +101.6%
-Delaware: +101.6%
-Oklahoma: +101.2%

Tu en veux plus ?

Les USA ont augmenté leur immigration malgré le fait que, contrairement au Québec, ils n’ont pas de crise démographique.

La Caroline du nord a 5,3% d’immigrants

La Georgie 7%

Le Nevada 15,8%

L’Arkansas 2,8%

L’ Utah 7,9%

Le Tennessee: 2,8%

Le Nebraska 4.4%

Le Colorado: 8,6%

L’Arizona: 12,8%

Le Kentucky: 2%

La South Carolina: 2,9%

Le Minnesota: 5,3%

L’Idaho: 4,9%

Le Kansas: 5%

L’Iowa: 3,1%

L’Oregon: 8,5%

L’Alabama: 2,3%

Le Delaware: 5,7%

L’Oklahoma: 3,8%

A part le Nevada qui a besoin de femmes de chambre pour les casinos, aucun État américain mentionné n’a autant d’immigrants que le Québec, maintenant rendu à 12%!!!!!!!!!

http://www.gcir.org/about_immigration/usmap.htm

Il me semble qu’avant d’accepter plus d’immigrants on pourrait mieux former nos jeunes, de façon à ce qu’ils puissent occuper toutes ces milliers de places disponibles dans les secteurs où il y a pénurie de main d’œuvre. Par contre, je n’ai rien contre l’immigration qui accueille des personnes très qualifiées, prêtes à travailler ailleurs qu’à Montréal…

Wow, les tangeantes sur lesquelles la discussion part ici sont impressionnantes: on parlait de manque de main d’oeuvre à Rivière-du-Loup et on est rendu avec les immigrants illégaux au Texas et les cigarettes de contre-bande.

Pour revenir à nos moutons, il semble qu’un des gros problèmes avec l’immigration au Québec, c’est la reconnaissance des compétences*. Ça n’a pas de sens que des médecins haïtiens et des ingénieurs indiens conduisent des taxis à Montréal!

Pour les Fleurent et Noël du groupe, j’aimerais bien que vous réfléchissiez à qui a récolté les fruits et légumes « grown in Québec » que vous avec mangés aujourd’hui. Indice: ce n’était pas des Tremblay et des Côté, mais bien des Sanchez et Rodiguez… La main d’oeuvre québécoise n’en veut pas de ces emplois-là.

*
http://www.radio-canada.ca/nouvelles/National/2007/09/25/005-competences-commission.shtml?ref=rss

@Fred

1) Effectivement les Québécois ne veulent plus ramasser des patates, comme les Canadians, les Américains, les Allemands, les Anglais…

2) Il y a quelques mois, le JDM a fait une série sur les immigrants diplomés qui chauffent des taxis à Mouriale. Il a trouvé deux « médecins »! Deux médecins diplomés hors du Canada poignés pour chauffer un taxi. Mais comme Maman Bougon l’a déjà appelé pour un accouchement, tout le monde croit comme vous que les chauffeurs de taxi à Montréal sont des docs ambulants.

Lorsqu’on parle démographie et immigration au Québec, on carbure sur des légendes et des mensonges. Pourquoi?
A cause d’un très puissant lobby, très bruyant, qui réussit à carburer sur les légendes.

1) Il n’y a pas de crise démographique au Québec. Au contraire notre démographie est excellente
2) La nouvelle immigration n’enrichit pas le Québec; elle l’a appauvrit
3) La nouvelle immigration ne rajeunit pas leQuébec; elle le vieillit

Pourquoi CES FAITS INCONTESTABLES ne traversent pas lemur médiatique et politique? A cause d’une part de la puissance du lobby qui monopolise le discours public et d’autre part à cause de l’inqualifiable paresse des journalistes qui ne produisent rien du contre-discours qui démolit toutes les faussetés entretenues par le lobby

M. Fleurent se pose « Le dilemme suivant:
On fait quoi avec 50% des gens qui sont des manufacturiers?
On fait quoi pour avoir presque 100% de gens de Hi-Tech. »

Réponse partielle:

1) on explique aux manufacturiers que récolter des fruits et légumes, comme le font les « Sanchez et les Rodriguez », c’est tout aussi noble.

2) on encourage les entreprises high tech à s’installer dans les régions où l’on trouve une plus grande proportion de gens high tech: l’axe Gatineau-Montréal et le triangle Montréal-Sherbrooke-Québec. Assez difficile en effet, de recruter quand on décide d’installer soni entreprise high tech en dehors de cet axe ou de ce triangle.

3) On donne plus d’importance au QI qu’au français dans le choix des immigrants. Une partie du QI est génétique. Alors imaginez l’écart qui ira grandissant entre les pays qui intègrent des immigrants au QI relativement supérieur et les pays qui intègrent des immigrants au QI relativement inférieur. Malheureusement, sans même tenir compte de la langue, nous sommes souvent le 2 ème ou 3 ème choix des immigrants au QI .supérieur. Et avec le critère de la langue, c’est une autre cohorte d’immigrants high tech que nous refusons.

Etant donné que nous n’avons que 2 pieds, il y a une limite très faible au nombre de fois que l’on peut se tirer dans le pied sans devenir immobile…

PS: l’éducation, le contexte familial, ont aussi une influence sur le QI.

Dr Laughrea,

1) La cueillette est peut-être aussi noble que le travail manufacturier, mais elle n’est pas syndiquée et pas aussi bien payée.

2) Pourquoi dépouiller les régions au profit des grands centres. On peut former les gens en dehors de Montréal. Il y a bien des avantages pour certaines industries d’être hors des grands centres: électricité, main d’oeuvre, loyers et taxes moins chères, ressources naturelles(forêts, vent, eau, mines), des ports maritimes…

3) Vous semblez partir de la prémisse que les immigrants ne s’intègrent pas bien parce qu’ils sont moins intelligents.
Votre idée me semble à la frontière de l’eugénisme.
—————————————
J’aurais tendance à croire que ce qui aiderait beaucoup les entreprises, c’est si elles pouvaient recruter (pour les emplois qualifiés)n’importe où dans le monde avec un minimum de bureaucratie. On parle donc d’immigrants arrivant avec déjà en main un contrat d’embauche.
Il faut commencer par une entente de mobilité avec la communauté européenne.
En France, on attend toujours l’invasion des plombiers polonais.

@ JN

Selon votre point de vue, quel est l’avantage du dit « lobby » de faire entrez de plus en plus d’immigrants au Québec alors ?

À ce que je sache, les baby-boomers sont plus nombreux que ma génération…

«1) on explique aux manufacturiers que récolter des fruits et légumes, comme le font les “Sanchez et les Rodriguez”, c’est tout aussi noble.» (Laughrea)

Bien il va falloir que Laughrea paye des impôts de plus pour les chômeurs ou bs parce que les agriculteurs ne peuvent pas eux. Ce qu’il ne dit pas, c’est ce qu’on va faire avec ces gens qui n’auront pas ce noble travail l’hiver.

De plus c’est comme il disait que ramasser des légumes va régler les revenus de 25 à 30 % voir 40% de la population à l’année. Plus déconnecté que ça c’est le danger de mort pour soi.

« 2) on encourage les entreprises high tech à s’installer dans… l’axe Gatineau-Montréal et le triangle Montréal-Sherbrooke-Québec. »(Laughrea)

C’est prendre les gens d’entreprises pour des imbéciles. Pour lui les gens en dehors de ces lieux seraient moins intelligents ou inférieurs. C’est vraiment insultant pour bien du monde.

M. Laughera n’a rien compris de ce que je disait.

Il me prouve qu’il ne sait pas ce c’est le chapeau de Napoléon autrement que vu sur la tête de celui-ci.

Ou Laughrea me niaise, ou sa personne se situe quelque part vers la gauche du chapeau.

Avec des idées comme celle-là le Québec n’ira pas loin

Bien belle sa dernière phrase, mais je lui avais déjà dit qu’il avait probablement les bottines pleines de trous.

J’ai probablement perdu mon temps et celui des lecteurs.

M. Fleurent: j’ai simplement dit que quand une entreprise désire combler 100 postes hautement qualifiés, c’est plus facile de le faire quand on est situé à Montréal qu’à Rivière-du-Loup. Je crois ne pas avoir tort en disant que les entreprises high Tech de Rivière-su-Loup, Trois-Pistoles, Gaspé ou Sept-Iles ont plus de difficulté à recruter que celles de St-Hyacinthe, Granby, Magog, Drummondville ou Victoriaville. Vérifiez pour voir.

M. Lauhrea,

Alors elle est ou votre solution, si évidemment vous connaissez ce que j’ai dit au sujet du chapeau de napoléon, implacable génétique de l’humanité.
Vos deux denier billet n’apportent aucune solution.

Il faudrait que l’Amérique du Nord draine sur la planète 100 millions de cerveaux, ce que l’Europe ne laissera jamais aller ni l’Asie.

Imaginez que l’Europe voudra en faire autant, 200 millions, vous les prendrez ou ces 300 millions travailleurs?

La Chine et l’Inde pour plusieurs années sont drôlement en bonne position et c’est nous qui leur plaçons les cousins sur le divan comme ils leur convient.

Si vos connaissances sont à la hauteur de ce que je viens d’écrire, alors donnez votre opinion ou abstenez vous sous peine du ridicule.

@Francis Nadeau

Qui profite de l’immigration? Qui a intérêt à faire venir toujours plus d’immigrants?

A. D’abord aux employeurs qui voient débarquer une main-d’œuvre près à tout pour travailler. On a beaucoup parlé de l’échec de la syndicalisation chez McDo mais peu de la raison de l’échec. Maxime Cromp , » employé du mois » chez Mc Do, est l’un des responsables de la syndicalisation d’un McDo rue Peel. Dans le documentaire » Maxime, Mc Duff et Mc Do « , il raconte qu’il était parvenu avec un autre employé, Pascal McDuff – à faire signer leur carte d’accréditation à 48 de ses 55 collègues. Mais le patron a engagé » 30 autres employés, majoritairement des immigrants, ce qui était très stratégique, et les autres ont commencé à avoir peur que ça ferme « , raconte Maxime « . (Le Soleil, Simon Boivin, 13 février 2005.)
Même Alan Greenspan, M. Capitalisme, était pour l’immigration. C’est une merveilleuse façon de combattre l’inflation (sa grande obsession) disait-il. Il savait très bien que les immigrants aident à garder les salaires bas, à les » walmartiser « . Pourquoi nos syndicats sont-ils pour alors? Je n’ai jamais compris où était l’intérêt de leurs membres? Rectitude politique?

B. La pléthore d’avocats, de consultants et d’agences qui se nourrissent de l’industrie de l’immigration. Toute la petite » mafia » de l’Aide Juridique qui est payée par l’argent des contribuables (90% des Québécois n’ont pas accès à l’Aide juridique) et qui convocte régulièrement les journalistes pour leur offrir leur cas de pauvre réfugié traité injustement par Immigration Canada.

C. Les développeurs et les mordus de l’immobilier profitent aussi de la manne : tout ce beau monde doit se loger dès leur arrivée. Dans les grandes villes, c’est la principale raison de l’augmentation du prix de l’immobilier (comparez un loyer à Vancouver par rapport à Québec). Les immigrants remplissent les loyers mais, surtout, font monter le prix des loyers au dépens de 3 millions de locataires québécois qui en paient mensuellement la note, douze fois par année

D. Enfin et surtout le Parti Libéral qui recueille presque tous les votes. Toronto (un sixième du Canada), Vancouver et plus de la moitié de l’Ile de Montréal sont devenus des forteresses libérales imprenables pour une bonne génération à venir. En 2006, en plein scandale des commandites, Harper n’a pas réussi à faire élire un seul député dans ces trois villes. Du jamais vu dans l’histoire du Dominion. Au Québec, alors que les Libéraux faisaient à peine 9% dans le Québec français, ils réussissaient quand même à garder leurs 12 sièges dans le Montréal anglo-ethnique. Faut le faire.
Au sommet du G8, à Evian en 2003, Chrétien se vantait qu’on n’avait pas de problème avec l’immigration. » Et quand je leur dis que dans mon parti, 25% des députés ne sont pas nés au Canada, ils sont surpris » (Le Soleil, Raymond Giroux, 4 juin 2003)

M. Jacques Noel: si les immigrants font baisser les salaires, ils ne peuvent en même temps faire augmenter les loyers! Le sujet est plus complexe.

Mais oui, je vous l’avoue, il y a des cercles vicieux dans le système. Un parti politique pro-immigration, par exemple, se garantit les votes des immigrants. De même, dans le domaine de la recherche scientifique, tous les professeurs et chercheurs ont intérêts à avoir le plus grand nombre d’étudiants possibles (le nombre de publication d’un chercheur ou d’un professeur, i.e. en gros sa réputation, est directement reliée, en gros, au nombre de ses étudiants). C’est bon pour leur carrière. Et ils ne se soucient pas du tout de savoir si ces étudiants se trouveront un emploi. Pourquoi? 95% de ces professeurs et chercheurs ont la permanence! Ils peuvent donc se permettre de former chacun 10 étudiants meilleurs qu’eux-mêmes sans risquer que cet étudiant prenne plus tard leur emploi….

@ JN

Merci pour votre explication. Au sujet de la main-d’oeuvre à bon marché, l’histoire d’Olymel en beauce semble vous donné raison. Au sujet du parti Libéral, les derniers sondages semblent aussi vous donné raison !

Je suis persuadé qu’il y a tout de même de « bons » et de « mauvais » immigrants. Dans quelle proportion ? Je l’ignore. Mais selon vos arguments, ça semble davantage nuire. Si une majorité de ces immigrants tombent sur l’assistance sociale à leur arrivé, aussi bien dire que l’argent des contribuables va directement dans les poches des promoteurs immobiliers et des avocats de l’aide juridique. Ce qui ne crée pas de richesse…

Je serais d’avis qu’on devrait mettre plus d’emphase à la formation des québécois décrocheurs ou mal orienté qu’à l’augmentation de l’immigration.

Au sujet de la pyramide démographique inversé, il faut admettre qu’il manque de jeune pour conserver le système dans son état actuel.

M. Noel, le mouvement pour l’immigration ce n’est pas un lobby, ce sont de simples citoyens qui désirent garder les frontières ouvertes. Pour moi, l’immigration est un droit que tout Homme possède. Et je désire rendre le Québec accessible a toute personne ayant le désir de s’y installer tout comme je souhaite qu’un Québecois soit bien accueilli partout.

Et pourquoi vous dites tous que les États-Unis n’ont pas de problème démographique? C’est totalement faux. Ils connaissent un vieillissement de la population tout aussi important que nous. De plus, leurs trois principaux programmes sociaux (Medicare, Medicaid et le social security) se dirigent tout droit vers un mur. Ces trois programmes représentent des obligations de loin supérieures au moyen des Américains. Si aucune réforme importante n’est entreprise immédiatement, les États-Unis seront en faillite dans 30-40 ans.

Sur les 760 milliards de déficits du gouvernement américain l’an passé plus de 500 milliards étaient dus à ces 3 programmes, tandis que 100 milliards seulement allait pour la guerre en Irak et en Afghanistan. Selon le vérificateur général des États-Unis, la plus grande menace qui plane sur son pays ce n’est pas le terrorisme, mais l’irresponsabilité fiscale du gouvernement. Même en éliminant toute la corruption, dépense inutile et le budget militaire, rien ne changerais à la situation, les États-Unis se dirigent tout droit vers le défaut de paiement.

Le seul moyen qu’ils ont de s’en sortir c’est de :
1- Réformer leurs programmes sociaux
2- Augmenter leurs impôts
3- Augmenter le nombre de travailleurs par l’immigration

Et de toute façon, les Etats-Unis sont rarement le modèle à suivre. C’est un état protectionniste, parano et surtout hypocrite.

M Noel :
A) i – Pourquoi vous arrêter toujours aux employeurs, si l’employeur réduit ses coûts de mains-d’œuvre ultimement c’est le consommateur qui économise.
ii- Pourquoi vous mêlez la syndicalisation à l’immigration, le problème c’est que les employés qui désirent se syndiquer OBLIGENT ceux qui ne le veulent pas à le faire. Le problème c’est la formule Rand, pas l’immigration.
iii – Si c’est syndicat sont pour c’est parce que c’est la seule position socialement et moralement viable.

B) On accueille des immigrants pour faire vivre nos avocats? C’est la meilleure celle-là…

C) Si le prix des logements augmente et les salaires diminuent trop dus à l’immigration, à la longue la situation s’équilibre d’elle-même puisque la région devient moins compétitive pour les travailleurs. C’est la loi de l’offre et la demande à son meilleur.

D) Tous les partis politiques profitent de l’immigration, pas seulement les libéraux.

Je vous invite à regarder cette entrevue avec M Walker, le vérificateur général des Etats-Unis sur la situation catastrophique dans laquelle se trouve son pays.

http://www.cbsnews.com/stories/2007/03/01/60minutes/main2528226.shtml

Et les immigrants, même à 100,000 par année, combien iraient s’installer à Rivière-du-Loup? Gaspé? Côte Nord???

@ Eric qui demande:

« Et les immigrants, même à 100,000 par année, combien iraient s’installer à Rivière-du-Loup? Gaspé? Côte Nord??? »

Faut pas charrier.

Savez-vous combien il ya de Québécois et de Canadiens, et aussi des immigrants, qui vont « s’installer » à Fort Murray pour moins que ça?

LA PLUPART DES EMPLOIS CRÉÉS SONT DES TEMPS PARTIELS, MAL PAYÉS, ET BIEN ENTENDU, NON SYNDIQUÉS, DANS LE SECTEUR DE LA VENTE (MCDO ET SECOND CUP). QUI LES PREND ? LES JEUNES (ET LES FEMMES) QUI GAGNENT 25 POUR CENT DE MOINS QUE LEURS PARENTS ET N’ACQUIÈRENT COMME COMPÉTENCE QUE LE FAIT D’APPRENDRE À SE LEVER LE MATIN. EN OUTRE, CES EMPLOIS SONT TRÈS SOUVENT PRIS POUR QUELQUES ANNÉES, PAR DES ÉTUDIANTS, CE QUI SIGNIFIE QUE LES JEUNES MOINS DIPLÔMÉS SONT LAISSÉS SUR LE CARREAU.

LES ÉCONOMISTES SE PÈTENT LES BRETELLES SUR LA BAISSE DU CHÔMAE, MAIS SUR 19 000 EMPLOIS CRÉÉS, LA MAJORITÉ SONT À TEMPS PARTIEL, SOUS-PAYÉS TANDIS QUE 8000 EMPMLOIS À TEMPS PLEIN ONT DISPARU.

POUR DISCUTER, IL FAUDRAIT AVOIR DÉJÀ LES VRAIS CHIFFRES AU LIEU DE CHIFFRES ÉCRANS (COMME LE FAMEUX SALAIRE MÉDIAN QUI SIGNIFIE QUELQUE CHOSE POUR LES ÉCONOMISETS, MAIS ABSOLUMENT RIEN POUR LE CITOYEN. CE QUI INTÉRESSE LE CITOYEN C’EST DE SAVOIR COMBIEN DE QUÉBÉCOIS GAGNENT EN DESSOUS DE 30 000 DOLLARS, PLUS DE 50 0000 ET PLUS DE 100 OOO. LE RESTE EST DE LA POUDRE AUX YEUX.