Une élection sur l’économie ?

Un sondage publié ce matin dans le Globe And Mail place l’économie en tête des préoccupations des électeurs canadiens, devant l’environnement et la santé, et bien avant la guerre en Afghanistan. Le même sondage révèle que ce sont les conservateurs plutôt que les libéraux (38% contre 27 %) qui sont les plus aptes à gérer l’économie dans les circonstances actuelles.

Toujours selon ce sondage de Strategic Counsel, les Canadiens sont deux fois plus nombreux à faire confiance à Stephen Harper plutôt qu’à Stéphane Dion sur les questions économiques. Ils sont aussi deux fois plus nombreux à croire qu’un gouvernement conservateur va mieux gérer l’argent des contribuables. Cela ne m’étonne absolument pas.

Ces petites coupures de quelques millions de dollars au budget du ministère du Patrimoine canadien ne sont là que pour montrer comment les conservateurs gèrent bien notre argent. Pourtant, ce même gouvernement va augmenter les dépenses fédérales de 17,1 milliards de dollars entre 2007-08 et 2009-1010 ! Voilà pour la gestion serrée des deniers publics…

La croissance économique est extrêmement faible au pays, peu de nouveaux emplois sont créés et le marché boursier est déprimé. Quand ça va mal, les électeurs ont plutôt tendance à favoriser le parti d’opposition. Pas cette fois. Pas avec cette opposition d’une faiblesse lamentable sur les questions économiques.

Quand Stéphane Dion parle-t-il d’économie ? Les libéraux qu’on entend le plus (Ignatieff. Rae, Coderre) ont généralement d’autres sujets de conversation. Quelles sont les vedettes économiques du Parti libéral du Canada ? John McCallum ? C’est le degré zéro du charisme. De plus, grâce aux conservateurs, on retient surtout du Plan Vert de Stéphane Dion la levée d’une taxe sur le carbone qui haussera le prix du pétrole et qui servira à financer de nouveaux programmes sociaux. Avons-nous besoin d’une nouvelle taxe, de produits pétroliers plus chers et de nouveaux programmes sociaux ?

Ce sondage donne presque un gouvernement majoritaire aux Conservateurs. Je crois que cela en dit davantage sur le désintérêt total de Stéphane Dion pour les questions économiques que sur la compétence des Conservateurs.

P.S. Je me joins à tous ceux qui ont rendu hommage à Michel Vastel. J’admirais son style et son panache et ses redoutables dons de polémiste. Michel était fait pour le blogue ! Mes condoléances à la famille et à ses amis.

Laisser un commentaire

Les élections sur l’économie mon oeil.

Une bonne politique économique prend des années à porter fruit, voir 10 ans.

Les politiciens à Ottawa sont des carriéristes, ils se foutent de l’économie. Ces politiciens sont préoccupés par leur carrière un point c’est tout. L’économie, ils s’en foutent comme de la culture. Ce sont (pour la plupart) des putains qui vendraient leur mère à rabais pour des votes et c’est le cas de notre beau Harper au beau toupet bien carré.

Mme Loraine King et Joe Clark ont bien raison. Le parti conservateur n’a rien à voir avec les conservateurs c’est le Réform de l’Ouest.

Mais une chose est très probable, il va ramasser nos Elvis.

Ce gouvernement a hérité de surplus et li remettra en héritage un déficit.

Quelle mauvaise idée que d’aller en élections à l’ombre du rendez-vous historique Obama/McCain. Enfin, qu’y peut-on?

Les Con…servateurs vont être réélus parce que l’économie va relativement bien (sauf en Ontario où l’industrie automobile en arrache) et parce que personne ne voit le rat, prime minister of Canada!
———-
Avez-vs vu la comparaison que Macleans fait avec les Zamaricains? On (on va s’inclure dans le Canada pour une fois) les mange sur toute la ligne

http://www.macleans.ca/canada/national/article.jsp?content=20080625_50113_50113

The numbers are in. Compared to the U.S., we work less, live longer, enjoy better health and have more sex. And get this: now we’re wealthier too

Il serait intéressant que le Bloc nous propose aussi ses solutions à nos problèmes économiques, on l’entend fort rarement là-dessus. Il proposera sans doute de dépenser plus d’argent des Albertains dans nos «secteurs d’avenir» comme la forêt, la pêche ou le textile.

Le Bloc pourrait aussi répondre à la question suivante: puisqu’il n’aspire pas au pouvoir, qui préfère-t-il voir à la tête du pays ? Le parti du scandale des commandites ou le démoniaque parti de droite ?

« @Gagnon

comme si y’avait juste l’économie dans vie??? »

Belle réponse du gars qui commence à parler d’économie et qui n’a plus rien à dire!

@ Gagnon

Les américaisn ne peuvent pas venir vivre au Canada.

Ils faut qu’ils connaissent et qu’ils immigrent comme tous les autres.

Mais ils ont des maudits beaux parkings dans les all marde pour faire du camping motorisé. Hein?

Si la vie est si bonne au Canada, on aurait le même problème que le Mexique. Les américains viendraient ici de manière illégale.

Je crois que ce sera plutôt une élection sur le nettoyage…les Libéraux vont se faire varloper, le NPD feras du surplace et le Bloc perdras du terrain ce qui seras sa fin.
Le PC prendras le pouvoir et après 4 ans d’arrogance se lanceras dans des nouvelles élections avec ENFIN des nouveaux prétendants dans le paysage politique. Ce qui devrait rendre les élections intéressantes.
Mais cette fois-ci, on a pas réellement le choix de voter (avec réticence) pour ceux qui font une « pas pire job », n’en déplaisent aux anti Harper de service.

Ce n’est pas rare de voir des Américains choisir de vivre au Canada, Monsieur Gagnon. Il y a des Américains qui viennent ici de manière illégale et qui se font retourner chez-eux. Un jeune soldat Américain a récemment fait les manchettes. Et j’ai connu plusieurs Américains vivant au Canada qui étaient des draft dodgers de l’époque des la guerre du Viet-Nam. Certains de nos ministres canadiens sont Américains, Diane Ablonczy, par exemple, ou Ted Morton, un ministre du cabinet albertain. La vie est bonne ici, Monsieur Gagnon, mais il fait froid ! Le froid éloigne bien du monde. Vous connaissez un pays nordique surpeuplé ?

En passant, Monsieur Gagnon, j’ai récemment visité la petite ville de Leamington dans l’extrémité sud-ouest de ma province, lors du festival annuel de la tomate. On trouve aux alentours de Leamington des terres parmi les plus fertiles du Canada et une usine de H.J. Heinz en ville. On retrouve aussi dans cette petite ville délabrée un consulat mexicain, un des édifices les plus impressionnants de Leamington. On entend l’espagnol partout dans cette ville. Apparemment que les fermiers des environs abusaient les droits des travailleurs mexicains décidé de se porter à leur secours.

Il existe une filière aux USA, soutenue par une communauté dont je ne me souviens pas le nom, pour aider les jeunes qui se sont enrôlés dans l’armée et qui le regrettent, a immigrer au Canada.

@ DG

Si lavie était si bonne aux É-U, tu aurais émigré par honnêteté envers toi-même.

Si tu ne l’as pas fait, c’est que tu ne peux obtenir de carte verte.

Les Américains jugeant que tu n’es pas un actif pour eux.

C’est vrai qu’ils sont intelligents.

Je ne comprendrai jamais que des jeunes dans la force de l’âge comme DG, passent leurs journées à débattrent sur tout les sugets possibles.

Vraiment, ils ne travaillent pas ces jeunes là?