Valtech

Elle équipe les raffineries du monde… et lorgne du côté des énergies renouvelables !

Leaders de la croissance : Valtech
Photo : Olivier Hanigan

Domaine d’activité : pièces d’acier sur mesure.
Nombre d’employés en 2009 : 80 (+ 2 à temps partiel).
Siège social : Salaberry-de-Valleyfield.
Chiffre d’affaires : 19,9 millions.
Croissance 2004-2009 : 727 %.

Dans le carnet de commandes des Industries Valtech figurent déjà des clients aux noms prestigieux, comme les multinationales de l’or noir Exxon Mobil, Irving Oil et British Petroleum (BP), qui y équipent leurs raffineries en pièces d’acier – cuves, tuyaux et autres cheminées. Et la liste des acheteurs pourrait bien se diversifier au cours des prochaines années. Car l’équipe de Valtech s’active à mettre au point des stations d’énergie solaire mobiles, une activité top secret pour l’instant…

« Les combustibles fossiles demeureront les principales sources d’énergie pendant les 20 prochaines années encore, mais les énergies renouvelables représentent le marché de l’avenir », dit Naim Baksh, président des Industries Valtech. BP et Exxon investissent elles aussi dans les énergies renouvelables, précise-t-il, ce qui ouvre la porte à de possibles – et lucratifs – contrats.

« Nous sommes le plus petit acteur dans un marché de plus de 1,4 milliard de dollars. Cela ne nous empêche pas de voir grand et de nous démarquer par la qualité de nos produits », explique Naim Baksh, issu d’un milieu modeste, à Trinité-et-Tobago – au même titre que le directeur général de Valtech, Yassine Ben Hamouda, originaire de Tunisie.

Le contexte économique actuel n’a que peu d’incidence sur l’entreprise de Salaberry-de-Valleyfield, qui célèbre ses 10 ans d’existence cette année. Ainsi, la raffinerie Shell de Montréal-Est a beau être menacée de fermeture, elle n’est pas un des clients principaux de Valtech, qui exporte 85 % de ses produits à l’extérieur du Canada. Quant à la récession, elle aura laissé peu de traces. Au contraire, la baisse du prix des matières premières a même constitué un atout majeur dans la négociation des contrats !