Vélo toujours!

Pour Louis Garneau, l’activité physique est une religion dont il est un des missionnaires. Afin de permettre aux 250 employés de son usine de vêtements de sport de Saint-Augustin-de-Desmaures de s’entraîner, le PDG de Louis Garneau Sports l’a équipée d’un gymnase avec salles pour la musculation et le cardiovélo. Et attention : c’est le patron, âgé de 51 ans, qui donne le cours de cardiovélo !

Photo : Louise Bilodeau

« Toute entreprise moderne devrait avoir un gymnase. Ça ne coûte rien ! On peut aménager une salle d’entraînement physique de base pour 10 000 dollars. Pour 25 000 dollars, vous en avez une belle. Ça ne coûte pas plus cher qu’un fumoir ! »

Cas rare : Louis Garneau n’a aucune difficulté à motiver ses employés, dont 20 % s’entraînent régulièrement. « Quand tu commences sérieusement, ça devient une forme d’hygiène, comme se brosser les dents », dit le PDG, qui note une réduction importante du stress chez le personnel et un meilleur esprit d’équipe.

Louis Garneau a bien failli être un cordonnier mal chaussé. À 40 ans, cet ancien champion de cyclisme – 14 saisons jusqu’aux Jeux olympiques de Los Angeles, en 1984 – consacrait moins de trois heures par semaine à l’activité physique et il n’avait franchement plus le moral. Il s’est donc remis au hockey, à la raquette, à la marche et au ski de fond.

Puis, il y a quatre ans, ses deux fils ont commencé la compétition cycliste. « Ça m’a redonné le goût. » Depuis, la course à vélo occupe ses temps libres l’été. « Je teste mes propres produits dans des conditions extrêmes ! »