Leaders de la croissance 2022

Vention : Robots sur mesure

Avec les machines prêtes à assembler de cette entreprise montréalaise, automatiser une chaîne de montage est l’affaire de quelques jours et coûte une fraction du prix des solutions traditionnelles.

Illustration : Pauline Stive pour L’actualité

Vention

Automatisation des chaînes de production
Croissance 964 %
Chiffre d’affaires entre 10 et 25 millions
Employés 273
Siège social Montréal

Les robots en prêt-à-monter, c’est le quotidien pour Vention, un distributeur d’automates industriels. Sa plateforme permet d’automatiser une chaîne de montage à partir d’une liste de 1 000 composants, tous compatibles, un peu comme des pièces Lego. « Notre logiciel crée le jumeau numérique et le prix s’affiche à mesure qu’il le conçoit. Les machines sont livrées en kit avec le manuel d’assemblage », dit Étienne Lacroix, ingénieur de 39 ans et PDG.

Fondée en 2016, Vention compte 3 000 clients — 95 % sont des entreprises étrangères, comme Tesla, General Motors et Harley-Davidson, mais il y a aussi des québécoises, telles Cascades et Bombardier. Le gros de sa clientèle est cependant constitué de PME qui en sont souvent à leur premier robot pour coller, percer, ébavurer, palettiser, assembler des boîtes. 

Financée à hauteur de 150 millions de dollars américains par des investisseurs aussi réputés que Bain à Boston, Georgian à Toronto et White Star Capital à Montréal, Vention a quadruplé la taille de son centre de distribution de Montréal et ouvert deux antennes, à Berlin et à Boston.

Dans un marché mondial de 180 milliards de dollars dominé par l’américaine Rockwell Automation et l’allemande Siemens, et qui devrait doubler d’ici 2030 sous l’effet de la pénurie de main-d’œuvre, Vention profite de son avantage : celui d’automatiser l’automatisation. « Grâce à nos procédés, déployer une ligne de robots se compte en jours plutôt qu’en mois, et à une fraction du prix des solutions traditionnelles. Nous avons cinq ans d’avance sur tout le monde. »

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.

Superbe idée! Il existait déjà des plateformes de robotique et d’automatisation jouets comme « Lego Mindstorms », « Lego Technic , ou « ELEGOO »pour Arduino qui pouvaient être utilisés pour du prototypage, mais rien, à ma connaissance, pour passer à l’échelle industrielle sur le plancher de l’usine.

Espérons que Vention saura demeurer indépendante et croître à long terme. Surtout ne pas être rachetée par un géant étranger du domaine pour satisfaire des capitaux risqueurs trop frileux.

Longue vie à Vention!

Répondre