Vous n’achetez rien ? Ce sera 5 $ !

En Australie, une boutique réclame désormais cinq dollars aux clients qui repartent les mains vides. Du délire ? 

panier-epicerie
Photo: Caden Crawford / Flickr

Pas du tout, se défend la propriétaire de Celiac Supplies, une épicerie spécialisée dans les aliments sans gluten. C’est plutôt une réponse à un problème apparu récemment : le furetage en magasin, pratique qui consiste à aller voir dans une boutique un produit avant de l’acheter moins cher… en ligne.

La solution australienne n’est pas la bonne, selon François Marticotte, professeur de marketing à l’UQAM, qui estime que les commerces québécois devront eux aussi s’adapter à cette pratique qui fait de plus en plus d’adeptes en Amérique du Nord.

Puisque le commerce en ligne peut offrir des produits à plus bas prix, dit-il, « les commerçants devraient plutôt se battre avec d’autres armes, comme la mise en valeur de l’économie locale, l’offre de marques difficiles à trouver sur le Web et une politique de retour des marchandises plus souple, notamment ».