L’actualité du 1er novembre 2014

Novembre 2014 – Vol. 39, N° 15

Politique

Société

La mauvaise éducation

«J’ose avancer que c’est désormais l’impolitesse qui est le nouvel outil d’exclusion, à l’avantage du plus fort en gueule et du plus brutal. La courtoisie devient un indice de faiblesse qu’on évite de montrer», dit David Desjardins.

Affaires et économie

Santé et Science

Faut-il sauver les bélugas ?

Si les bélugas disparaissent du Saint-Laurent, on perdra plus qu’une partie de notre patrimoine naturel, dit le biologiste Robert Michaud. « Ce sera un constat d’échec sur la façon de partager notre fleuve avec les autres espèces vivantes. »

Monde

Culture

L’eau et l’argent sales

Martine Desjardins présente les romans Comment s’en mettre plein les poches en Asie mutante, par Mohsin Hamid, ainsi que L’angoisse du poisson rouge, par Mélissa Verreault, et L’affaire Collini, par Ferdinand von Schirach.

Balade à Berlin

Vingt-cinq ans après la chute du Mur, la capitale allemande est devenue un catalyseur de talents, un lieu d’expérimentation et un grand chantier. Son mode de vie abordable en fait un endroit de prédilection pour des jeunes qui viennent y refaire le monde. Rencontre avec trois d’entre eux.

Des connectés en musique

Dorénavant, plus besoin d’être une star de la pop pour se frayer un chemin vers le succès : du talent, l’art de vendre son art et surtout des qualités de rassembleur de sa collectivité « connectée» font largement l’affaire.

Créatif ? La routine !

Une étude inspirée du livre remarquablement documenté Daily Rituals : How Artists Work, du journaliste américain Mason Currey, résume les routines créatives quotidiennes d’une centaine de musiciens, de scientifiques et d’écrivains de renom. Un condensé fascinant.

Dalí : surréaliste !

La Galerie d’art Ambiance, dans le Vieux-Montréal, présente en première canadienne des gravures sur cuivre de Salvador Dalí provenant de ce qu’on appelle aujourd’hui la «collection Argillet».

«À table avec l’ennemi» : le repas du guerrier

Les concepteurs de l’émission À table avec l’ennemi, dont une adaptation québécoise sera diffusée à TV5 à compter de novembre, font preuve d’une foi aveugle en l’adage «Quand l’appétit va, tout va» en asseyant à une même table des opposants de quelques-uns des conflits les plus névralgiques de notre époque.

Québec/Canada