Monde

Inégalités : les 67 personnes les plus riches possèdent autant que les 3,5 milliards les plus pauvres

«Une élite fortunée s’est entendue avec le pouvoir politique pour fausser les règles du jeu économique, saper la démocratie et créer un monde où les personnes les plus aisées possèdent autant de richesse que la moitié de la population mondiale.»

Photo © Dado Galdieri / Bloomberg / Getty Images
Photo © Dado Galdieri / Bloomberg / Getty Images

FouineurLa lecture du classement des milliardaires du monde établi par Forbes a poussé l’ONG Oxfam à dresser un constat cinglant : les 67 personnes les plus fortunées possèdent autant de richesses que les 3,5 milliards de personnes les plus pauvres ― soit l’équivalent de la moitié de la population mondiale.

En janvier, Oxfam avait déjà avancé le nombre de 85 milliardaires dans un brûlot sur les inégalités économiques, signe que la situation va en s’aggravant. « Une élite fortunée s’est entendue avec le pouvoir politique pour fausser les règles du jeu économique, saper la démocratie et créer un monde où les 85 personnes les plus aisées possèdent autant de richesse que la moitié de la population mondiale », avait-elle écrit.

Le Fonds monétaire international, par la voix de sa présidente Christine Lagarde, a récemment appelé à un « nouveau multilatéralisme pour le XXIe siècle », identifiant les inégalités de revenus comme l’une des trois contraintes à long terme pour la stabilité mondiale.

« Une répartition inégale du revenu porte atteinte au rythme et à la pérennité de la croissance dans le long terme. Les systèmes budgétaires peuvent aider à réduire les inégalités pour peu que la politique fiscale et l’affectation des dépenses soient bien pensées. »

De son côté, la Banque mondiale s’est engagée à mesurer année après année les inégalités entre les 40 % les plus pauvres de la planète et le reste de la population.

Des paroles qui ne se traduisent pas suffisamment en gestes, selon Oxfam. « Les institutions financières internationales doivent changer les recommandations qu’ils donnent aux pays et faire pencher la balance vers l’investissement dans la santé, l’éducation et les politiques fiscales progressistes. »

Parlant de politique fiscale, un rapport de l’Oxfam indique que plus de 18 mille milliards sont cachés dans des paradis fiscaux par les individus les plus fortunés, résultant dans des pertes de 156 milliards de dollars d’impôt sur le revenu. Et c’est sans compter l’évasion fiscale des entreprises et multinationales…