Tourisme, Internet et fausses nouvelles
Monde

Tourisme, Internet et fausses nouvelles

Tandis que les touristes chinois prennent d’assaut le Canada et le reste du monde, l’accès à Internet est bloqué dans de nombreux pays, et une innovation pourrait aider à rectifier des erreurs de faits sur le Web.

Interruptions suspectes

En 2017, au moins 104 blocages d’accès à Internet ont été signalés dans 20 pays, certains d’une durée de quelques heures, d’autres de quelques mois, selon le Bulletin de santé d’Internet 2018 produit par Mozilla, qui compile les résultats de diverses études. Un nombre croissant de preuves indique que l’accès à Internet sert d’outil de pouvoir aux autorités, par exemple pour faire taire des voix de dissidents lors de manifestations ou d’élections.

 

Photo : iStockphoto

Bienvenue aux Chinois

Après avoir proclamé 2018 l’Année du tourisme Canada-Chine, le gouvernement Trudeau veut doubler d’ici trois ans le nombre de touristes chinois au Canada, pour le porter à 1,3 million par année. Le Canada a récemment ouvert sept centres de réception des demandes de visa en Chine pour faciliter les démarches des visiteurs. Les Chinois sont les touristes numéro un dans le monde, selon le classement du magazine The Economist, dépensant près de 300 milliards de dollars par an en voyages, soit le double des Américains.

 

 

Karthik Krishnan (Photo : D.R.)

« Le monde a besoin de savoir qu’il existe plusieurs sources pour obtenir de bonnes informations. »

Karthik Krishnan, PDG d’Encyclopædia Britannica, qui veut corriger les erreurs de faits avec Britannica Insights, un module d’extension de Chrome qui complète les réponses de Google avec des informations tirées de la célèbre encyclopédie âgée de 250 ans.