Drone, porte-conteneur et plaque d'immatriculation
Monde

Drone, porte-conteneur et plaque d’immatriculation

Un drone qui peut demeurer dans les airs pendant des mois, un porte-conteneurs qui franchit le passage du Nord-Est, et des plaques d’immatriculation très recherchées…

Baptême de glace

Un porte-conteneurs du géant mondial du transport maritime Maersk a franchi le passage du Nord-Est cet automne, une première rendue possible par le réchauffement climatique.

À l’image du passage du Nord-Ouest dans l’Arctique canadien, le passage du Nord-Est, au nord de la Russie, est désormais libre de glaces quelques mois par année. Le Venta Maersk a ainsi pu relier Vladivostok et Saint-Pétersbourg en 28 jours, soit près d’une semaine de moins que par le trajet habituel, qui emprunte le canal de Suez, en Égypte.

Ce trajet constituait un test pour Maersk, qui a déjà annoncé ne pas vouloir répéter l’expérience à court terme, le gain de temps ne compensant pas les risques et les coûts associés à l’absence d’infrastructures et à la nécessité d’être accompagné d’un brise-glace.

Les ours polaires n’ont toutefois pas fini de voir défiler des navires. Le passage est déjà utilisé par des bateaux de croisière, ainsi que par des pétroliers de l’armateur chinois Cosco.

***

Zephyr S

Mi-drone, mi-satellite

Jamais un drone n’était resté en vol aussi longtemps : 25 jours, 23 heures et 57 minutes. Le record, établi cet été par le modèle Zephyr S, ne durera toutefois pas longtemps. Grâce aux capteurs solaires installés sur ses ailes d’une envergure de 25 m, le petit avion sans pilote peut demeurer dans les airs pendant des mois, assure son fabricant, Airbus. Cette autonomie, combinée à une altitude de croisière de 21 km — loin au-dessus du trafic aérien —, permettra au Zephyr S de jouer le rôle d’un satellite pour une fraction du coût. Il pourrait par exemple relayer des communications en zone de guerre, surveiller des frontières ou suivre l’évolution d’un feu de forêt.

Fait particulier, Airbus ne vendra pas le Zephyr S. Le géant protège jalousement les avancées technologiques de son drone solaire, et fera donc fonctionner lui-même les appareils pour ses clients, depuis une base en Australie qui ouvrira sous peu.

***

Petit numéro, gros prix

Une Mercedes 2003 s’est vendue 420 000 dollars dans une enchère au Delaware en août dernier. Ce qui intéressait l’acheteur n’était toutefois pas le véhicule, dont la valeur était de 6 800 dollars, mais sa plaque d’immatriculation, qui se lit comme suit : 20. Au Delaware, les plaques avec de petits numéros sont très recherchées. En posséder une signifie que vous habitez dans l’État depuis très longtemps… ou que vous êtes riche.