Sexe à l'abri, politique et condos chinois
Monde

Sexe à l’abri, politique et condos chinois

Les « garages à sexe » suisses sont sécuritaires ; la première femme noire représentante au Massachusetts ; la spéculation immobilière inquiète les autorités chinoises.

Sexe à l’abri

En cinq ans d’activité, aucun cas de violence grave n’a été signalé dans les « sexbox » de Zurich, ces abris à voitures où de 20 à 25 femmes accueillent chaque nuit des clients en auto et, depuis peu, en moto ou à vélo. La Ville, qui a fait installer ces « garages à sexe » en 2013 dans un ancien quartier industriel, en assure la sécurité, et soutient que ce système permet de lutter contre l’exploitation sexuelle et la traite de personnes. En Suisse, la prostitution est légale depuis 1992 et les prostituées doivent posséder un permis de travail. (Annick Poitras)