De quoi auront l'air les guerres de demain ?
Monde

De quoi auront l’air les guerres de demain ?

Alors qu’un mouvement mondial d’interdiction des robots tueurs est en branle, le politologue québécois Jean-François Caron croit plutôt qu’il faut accueillir à bras ouverts l’arrivée de l’intelligence artificielle sur les champs de bataille.

L’ancien secrétaire d’État américain Henry Kissinger manifestait sa crainte au sujet de l’intelligence artificielle dans le long article qu’il a signé dans le numéro de juin 2018 du magazine The Atlantic. Serions-nous en train de nous acheminer vers un monde « dépendant des machines fonctionnant à partir de données et d’algorithmes et ignorant toute norme éthique » ?