Al-Qaida aux portes d’Israël

Des attaques récentes contre un poste de police égyptien, une station balnéaire israélienne et un gazoduc reliant l’Égypte à Israël seraient l’œuvre d’une nouvelle branche d’al-Qaida opérant dans le Sinaï, région égyptienne sise à la frontière d’Israël et de la bande de Gaza.

Al-Qaida aux portes d'Israël
Photo : EPA / Keystone

FILIATION OFFICIEUSE

La filiation avec al-Qaida n’a pas été confirmée, mais le groupe a reçu l’appui d’Ayman al-Zawahiri, nouveau chef de la nébuleuse terroriste. Dans des tracts distribués dans le Sinaï, le groupuscule exige entre autres la création d’un émirat islamique dans cette péninsule et l’abolition du traité de paix israélo-égyptien de 1979.

OPPORTUNISTE

Les terroristes ont profité de l’absence de forces de sécurité dans le Sinaï. La région a été délaissée par les policiers et militaires, déjà affaiblis par les révoltes et le chan­ge­ment de régime en Égypte. Le Caire vient toutefois d’y dépêcher 1 000 soldats. Cela pourrait mener à des affrontements avec les terroristes et augmenter les tensions avec Israël, qui ne veut pas voir les forces égyptiennes en trop grand nombre à ses portes.