Autoroute : toujours plus vite !

Le Royaume-Uni songe à faire passer la limite de vitesse sur ses autoroutes de 70 à 80 milles à l’heure (112 à 128 km/h). Objectif : réduire la durée des déplacements, ce qui devrait générer des centaines de millions de livres en gains de productivité chaque année. Le projet soulève la controverse au pays du prince William. Les opposants soutiennent que l’augmentation de vitesse de 16 km/h équivaut à accroître de 20 % la consommation d’essence.

Autoroute : toujours plus vite !
Photo : P. Ridsdale / Alamy

Le Royaume-Uni songe à faire passer la limite de vitesse sur ses autoroutes de 70 à 80 milles à l’heure (112 à 128 km/h). Objectif : réduire la durée des déplacements, ce qui devrait générer des centaines de millions de livres en gains de productivité chaque année. Le projet soulève la controverse au pays du prince William. Les opposants soutiennent que l’augmentation de vitesse de 16 km/h équivaut à accroître de 20 % la consommation d’essence. Sans compter les risques accrus d’accidents.

Au Québec, il n’est pas question de changer la limite de vitesse, fixée à 100 km/h depuis 1977. « Chaque augmentation de 10 km/h fait grimper de 9 % le nombre d’accidents de la route », dit Mario St-Pierre, porte-parole du ministère des Transports. En Alberta, en Saskatchewan, au Manitoba et au Nouveau-Brunswick, la limite de vitesse sur les autoroutes est de 110 km/h.

 

Seriez-vous favorable ou défavorable au fait que Québec fasse passer la limite de vitesse sur ses autoroutes de 100 à 110 km/h, comme l’ont déjà fait plusieurs provinces canadiennes ?

79 %

Tout à fait / Plutôt favorable

19 %

Tout à fait / Plutôt défavorable

2 %

Ne sait pas

Sondage CROP-L’actualité mené par l’intermédiaire d’un panel Web auprès de 1 000 adultes du 12 au 17 octobre 2011.