Bientôt le minerai équitable ?

Partenariat Afrique Canada souhaite mettre un terme au financement de la guerre par les minerais exploités dans l’est de la République démocratique du Congo.

Bientôt le minerai équitable ?
Photo : iStock

Cette ONG travaille à mettre en place un système de traça­bilité pour la cassitérite, le coltan, la wolframite et l’or, dont certains sont utilisés dans la fabrication des téléphones portables et des ordinateurs.

Dans cette région dominée par des militaires et miliciens, ces minerais sont extraits de façon artisanale et les fruits de leur exploitation servent à financer le conflit dans l’est de la RDC, selon l’ONU. On reproche aux multinationales occidentales de s’approvisionner en « minerais de sang ».

« Les mines doivent respecter certaines normes pour être certifiées », explique Bernard Taylor, directeur de Partenariat Afrique Canada, qui élabore le mécanisme régional de certification avec le secrétariat de la Conférence internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL), une organisation africaine. « Les sacs qui quittent les sites d’extrac­tion doivent être scellés et ne peuvent être ouverts en cours de route. S’ils traversent une frontière, un certificat d’exportation doit être délivré. »

Le mécanisme de certification devrait être en vigueur d’ici la fin de l’année.