Bienvenue aux réfugiés climatiques

L’archipel de Tuvalu n’existera plus dans 50 ans, estiment des experts du climat.

Photo : robertharding / Alamy Stock Photo

Les personnes menacées par la montée des eaux dans la région Pacifique pourraient trouver refuge en Nouvelle-Zélande.

Les autorités de l’État insulaire voisin de l’Australie songent en effet à instituer un nouveau type de visa humanitaire, destiné expressément aux réfugiés climatiques.

Plusieurs archipels situés dans cette région du globe, Tuvalu et Kiribati notamment, risquent d’être engloutis sous les eaux si la communauté internationale ne parvient pas à freiner le réchauffement de la planète. La Nouvelle-Zélande serait le premier pays à offrir ce genre de visa.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

1 commentaire
Les commentaires sont fermés.

Nous n’avons pas le choix de trouver des solutions. Comme les européens ont fait en venant s’établir dans les Amériques.