Caravane de migrants : l’Unicef s’inquiète pour la santé des enfants

On compte 1100 enfants parmi les 6150 migrants qui ont trouvé refuge dans un stade de Tijuana où poux et infections respiratoires se propagent rapidement.

Photo : Associated Press

TIJUANA, Mexique — L’Unicef s’inquiète de la santé du millier d’enfants qui font partie de la caravane de migrants qui traverse actuellement le Mexique.

L’agence onusienne des enfants a indiqué que certains d’entre eux s’entassent dans des refuges de plus en plus insalubres à Tijuana, le long de la frontière avec les États-Unis, tandis que d’autres marchent toujours.

Des responsables locaux indiquent qu’on comptait tout près de 1100 enfants parmi les 6150 migrants qui s’abritaient plus tôt cette semaine dans un stade de Tijuana où les poux et les infections respiratoires se propagent rapidement.

Les tentes érigées à l’intérieur du stade ne peuvent accueillir que quelques centaines de personnes. Les migrants se cachent très majoritairement sous des abris improvisés de couvertures et de toiles de plastique; les plus chanceux disposent de tentes fragiles.

Environ 200 personnes préfèrent dormir sur le trottoir, par manque d’espace à l’intérieur ou parce qu’elles considèrent y être plus confortables.

À l’extérieur du stade, une mare de boue s’est formée là où les migrants se douchent en plein air, à côté d’une rangée de toilettes portatives malodorantes.

«(Les) enfants ont un accès restreint à plusieurs des services essentiels à leur bien-être, y compris la nutrition, l’éducation, un soutien psychosocial et des soins de santé», a déploré l’Unicef par voie de communiqué.

En fin de journée mercredi, l’Unicef a dû céder l’espace dont elle disposait sur le terrain, après l’arrivée de nouveaux migrants. L’agence onusienne profitait de cet espace pour offrir des cahiers à colorier, des crayons et d’autres biens aux enfants.

La Commission mexicaine des droits de la personne a réclamé l’intervention du gouvernement fédéral jeudi, en soulignant que le stade ne pouvait accueillir que 3500 personnes.

Des dirigeants de Tijuana ont entrepris vendredi de déplacer des réfugiés vers un nouveau refuge. Environ 755 d’entre eux y ont été conduits à bord d’autocars. Le nouvel abri se trouve toutefois à 15 kilomètres du poste frontalier le plus près.

Un responsable local a indiqué qu’aucun migrant ne sera forcé de déménager. Il a toutefois prévenu que ceux qui restent au stade ne seront plus nourris ou soignés à compter de vendredi prochain, et qu’ils devront trouver leur propre nourriture.

 

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

5 commentaires
Les commentaires sont fermés.

sans passer par toute sorte de tour de passe passe, l’unicef devrait être l’organisme pivot pour prendre en charge les migrants durant quelques années.

Il faudrait que l’UNICEF en plus de s’inquiéter pour la santé des enfants et de distribuer des cahiers à colorier en fasse davantage pour la santé et l’environnement de ces pauvres enfants.

Il y a quelque chose que je ne comprends pas. Ces immigrants sont partis de l’Amérique Centrale ou du sud pour se rendre aux Érats-Unis malgré les avertissements de Trump ! Qui donc les poussent à foncer quand même devant cette interdiction ? Des ONG complètement irresponsables ? Des ¨sansfrontièralistes¨ obtus ? Des super-humanistes inconscients ?
Je ne blaire pas Trump particulièrement, mais je ne peux que lui donner raison en ce qui a trait à la protection des frontières de son pays. Il ne rejette pas les immigrants qui suivent les procédures légales établies, mais il bloquera les illégaux qui veulent passer de la mauvaise façon. C’est son droit le plus fondamental et légitime pour la protection même de son pays. Dommage que notre P.M. n’en fasse pas autant!
Les mêmes braillards qui le condamnent sont pourtant d’accords avec la tribu d’indigènes qui a abattu un zélé chrétien qui voulait aller les évangéliser. Selon eux, ils ne voulaient que protéger leur ile, leur coin de pays, leur NATION, en éloignant le danger possible pour leur vie. Branchez vous là! Si c’est bon pour pitou, c’est bon pour minou aussi .
S’il y a un danger imminent dans leur pays, ce n’est pas partout ailleurs qu’il faut agir, c’est dans leur pays même qu’il faut intervenir. Je sais, s’il n’y a pas de pétro$$$ en cause, il n’y a pas d’intérêts, mais c’est justement ça qui doit changer, et non pas tout le reste qui doit s’adapter. Laisseriez-vous n’importe qui entrer dans votre maison sous n’importe quel prétexte, valable ou pas ?

D’ accord avec vous! Pourquoi ça deviendrait le problème des USA ? Si le Mexique les a laisser passer quand ;qu’ il s’ en occupe et qu’ il en subisse les conséquences! Ces migrants arrivent de petits pays d’ Amérique centrale gouvernés par des dictateurs qui se fout carrément de leurs habitants ! L’ Onu devrait s’ attaquer à la source du problème ! D’ ailleurs le premier ministre Trudeau devrait faire la même chose et fermer ses frontières aux illégaux ! S’ il y a des postes frontières c’ est pour être respectés !

Là dessus, je ne peux blâmer Trump. ce sont des ILLÉGAUX tout comme ceux qui ont franchi (et qui franchissent encore!!!) notre propre frontière et que nous avons tous décrié avec intensité il y a quelques mois.

Je me souviens encore des propos peu élogieux de la population (la Meute en première ligne) envers Trudeau parce qu’il avait plus ou moins encouragé ces illégaux à venir ici, au Canada, se refaire une nouvelle vie.

Dommage mais il y a des règles à suivre et des formulaires à remplir et ce n’est pas pour rien que ce système existe.