Chine : le smog menace la sécurité

La police dit craindre que des terroristes issus de la population ouïghoure n’en profitent pour commettre des attentats.

Photo: AFP/Getty Images
Photo: AFP/Getty Images

En Chine, le smog est une menace à la sécurité nationale, estiment les autorités. Au cours des épisodes de smog, le voile de pollution est parfois si épais que l’on ne voit pas à trois mètres.

Résultat : l’imposant réseau de caméras de surveillance des grandes villes devient inopérant. La police dit craindre que des terroristes issus de la population ouïghoure n’en profitent pour commettre des attentats.

Des scientifiques en renfort

Le gouvernement a donné quatre ans à deux équipes de chercheurs — une militaire et une civile — pour trouver une solution, rapporte le South China Morning Post.

Un énorme défi technique, car contrairement aux gouttelettes d’eau du brouillard, les particules fines de pollution du smog bloquent la lumière ; les caméras à infrarouge utilisées par temps brumeux ne sont donc d’aucune utilité les jours de smog.

Attaquer le problème à la source

Le phénomène est particulièrement fréquent l’hiver, en raison des besoins en chauffage, comblés par de polluantes centrales au charbon.

Plusieurs métropoles, dont Pékin et Shanghai, ont annoncé leur remplacement par des centrales au gaz naturel d’ici 2017. En attendant, lors des épisodes de smog intense, elles forcent les industries les plus polluantes à ralentir leur production.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie