Contre les robots tueurs

De plus en plus de voix, notamment celle de Jody Williams, lauréate du prix Nobel de la paix, se sont élevées contre les drones militaires.

« Campaign to Stop Killer Robots ». Son nom a beau avoir des accents hollywoodiens, cette coalition ne verse pas dans la science-fiction. Dirigée par des ONG internationales (comme Human Rights Watch) et nationales (comme Mines Action Canada), elle cherche à faire adopter un moratoire sur les armes totalement autonomes.

Ces Terminator font débat. De plus en plus de voix, notamment celle de Jody Williams, lauréate du prix Nobel de la paix, se sont élevées contre ces armes autonomes. Toutefois, le Royaume-Uni, par la voie du ministre Alistair Burt, a fait savoir qu’il se « réserve le droit » d’en mettre au point.

Cette technologie reste impopulaire, cependant. Aux États-Unis, 55 % des Américains s’opposent déjà aux « robots tueurs », selon un sondage de l’Université du Massachusetts à Amherst.