Crise financière en Europe : tragédie grecque

La crise financière en Grèce a forcé le gouvernement à faire des compressions draconiennes dans les services de santé et les services sociaux de 2009 à 2012… avec des répercussions considérables.

GREECE-FINANCE-ECONOMY-HEALTH
Photo : AFP / Getty Images

La crise financière en Grèce a forcé le gouvernement à faire des compressions draconiennes dans les services de santé et les services sociaux de 2009 à 2012.

Le financement des hôpitaux a fondu de 25 % et celui dévolu à la santé mentale, de 55 %. En contrepartie, le taux de suicide a augmenté de 45 % de 2007 à 2011, les cas de dépression ont presque doublé et le taux de mortalité infantile s’est accru de 43 %, selon une étude menée par l’Université d’Oxford, en Angleterre, et publiée dans The Lancet.

Des programmes d’échange de seringues ont aussi été éliminés. Or, chez les consommateurs de drogues injectables, le taux de diagnostic du VIH a été multiplié par 32 de 2009 à 2012.

Les chercheurs craignent que les mêmes ravages ne s’observent en Espagne, où le gouvernement a récemment effectué de fortes coupes dans son budget de la santé.

Les chercheurs soulignent que la prévention des problèmes de santé coûte moins cher à l’État que le traitement des malades.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie