De l’entraînement à l’Afghanistan

La guerre, ça se prépare. Pour les soldats de Valcartier qui partent cet été à Kandahar, la mission a débuté il y a plusieurs mois déjà… sur les terres arrides du Texas et dans un faux village afghan de Wainwright, en Alberta.

fort bliss afghanistan

À la base américaine de Fort Bliss, au Texas, les militaires de Valcartier ont pu s’entraîner dans des conditions qui se rapprochent de celles qu’ils allaient trouver en Afghanistan.

nordiques afghanistan

Jean-François Glaude, 21 ans, du 12e Régiment blindé du Canada. Le jeune cavalier portait fièrement un chandail des Nordiques, que lui avait prêté son père avant son départ pour Fort Bliss.

simulation afghanistan

À Fort Bliss, au cours d’une simulation de combat contre les talibans, des militaires viennent à la rescousse d’un « civil afghan » blessé.

repas afghanistan

Pause repas à Fort Bliss. Pendant les séances d’entraînement comme sur le terrain des opérations, les soldats reçoivent des rations de campagne pour seule nourriture. Au menu : des plats qu’on réchauffe et qu’on « déguste » en un rien de temps!

wainwright afghanistan

À Wainwright, en Alberta, le soldat Lefebvre patrouille un « village afghan ». Il s’agit d’un exercice dans lequel les militaires sont armés de fusils au laser. Le capteur, qu’ils portent sur leur casque, émet un son dès qu’il est touché par un rayon. Ce signal indique au soldat qu’il est « mort ».

francois caron afghanistan

Le major François Caron revoit en détail les plans de l’exercice qui doit avoir lieu le lendemain. La moindre erreur peut être fatale pour les troupes.

marie-josee desroches afghanistan

Avant le départ en entraînement, la capitaine Marie-Josée Desroches revoit avec ses subalternes les dernières informations reçues sur l’ennemi, ainsi que l’itinéraire à suivre.

valcartier afghanistan

En Alberta, les militaires de Valcartier ont pu compter sur la présence d’Afghans, venus les aider dans leur préparation pour leur mission à Kandahar.

maxime richard afghanistan

Profitant d’une pause en fin de journée, le caporal Maxime Richard planifie les tours de garde que ses collègues effectueront durant la nuit. Les camps font toujours l’objet d’une surveillance vigilante.

nettoyage afghanistan

Après chaque exercice, comme au retour de chaque mission, les militaires doivent nettoyer avec soin leur arme afin d’éviter qu’elle s’enraye. Ici, le caporal Henry Cloutier nettoie son fusil, une mitrailleuse polyvalente C6.

autocollant afghanistan

La capitaine Marie-Josée Desroches fait la popote avec son chum, le capitaine Michel Larocque. Sur le frigo, un autocollant « Appuyons nos troupes », comme on en voit beaucoup sur les voitures à Québec.

tatouage afghanistan

Le caporal Maxime Richard et sa fiancée se sont fait tatouer des symboles chinois signifiant « âme sœur ». Une façon de savoir que l’autre est toujours là en pensée.

preparatifs afghanistan

Le caporal Maxime Richard, chez lui, au moment de ses derniers préparatifs.

verification afghanistan

La petite Laurence, 3 ans, aide son papa, le caporal Henry Cloutier, à faire une double vérification de son équipement. Dans l’armée, on vérifie toujours tout au moins deux fois.

depart afghanistan

D’ici la fin du mois d’août, un peu plus de 2 300 soldats québécois se seront envolés pour l’Afghanistan. La plupart reviendront dans six mois, d’autres dans neuf mois.

au revoir afghanistan

Parents et amis sont venus dire « au revoir » aux militaires qui s’apprêtent à monter dans l’avion Airbus qui les mènera à Kandahar.