Déforestation en Indonésie : le cellulaire mouchard

Un ingénieur américain a trouvé une façon inusitée de protéger la forêt de Subayang, en Indonésie, des coupes illégales : il a fixé des téléphones portables aux branches de certains arbres. 

foret-indonesie
Photo : Mark A. Johnson / Alamy

Un ingénieur américain a trouvé une façon inusitée de protéger la forêt de Subayang, en Indonésie, des coupes illégales. Il a fixé des téléphones portables aux branches de certains arbres.

Dès qu’un bruit de tronçonneuse se fait entendre, le téléphone le détecte et envoie un message aux gardes forestiers, qui peuvent réagir sur-le-champ.

Malgré le moratoire imposé par le gouvernement indonésien sur l’attribution de nouveaux permis d’exploitation de la forêt, la déforestation illégale se poursuit dans cet archipel qui abrite la deuxième forêt tropicale en importance après celle du Brésil.

Chaque minute, en Indonésie, l’équivalent de six terrains de football de forêt disparaît, surtout pour faire place à la culture du palmier à huile.

Laisser un commentaire