Des stations de métro à voir

Partout dans le monde, des architectes et des artistes ont su faire preuve d’audace pour embellir ces lieux de passage et, par ricochet, la vie de millions d’usagers.

Galerie d’images

Infos
Fermer
Plein écran

      Une station de métro peut être bien plus que fonctionnelle. Partout dans le monde, des architectes et des artistes ont su faire preuve d’audace pour embellir ces lieux de passage et, par ricochet, la vie de millions d’usagers.

      Photo : Daniel Mott / Flickr CC2.0
      Dans la même catégorie
      Boutique Voir & L'actualité

      Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

      6 commentaires
      Les commentaires sont fermés.

      Rien d’exceptionnel avec le decor des stations de metro de Washington DC. Elles sont grises, sombres et tristes. Celle du haut a probablement été prise juste après que la voûte de beton ait été netoyée. A comparer a Montréal, leur designs et leur conception font enfants pauvres. Pas d’escaliers ou de rampes, juste des escalateurs pour acceder au metro qui sont tout temps en panne le tiers du temps. Comment je le sais ? J’habite le coin…

      Reportage très intéressant. Merci de nous permettre de voyager et de visiter toutes ces stations de métro dans le confort de notre foyer!

      Moi, j’ai beaucoup aimé le métro de Washington. Impression d’immensité sous cette gaufre de béton géante (plutôt que de claustrophobie comme dans la plupart des métros. Il faut dire que ce métro est en partie aérien. Et il est d’une propreté assez remarquable.

      Super ce reportage. J’y reconnais des stations visitées. Parmi tous les métros que j’ai utilisés dans ma vie, c’est le métro de Montréal qui est le plus triste, le plus ordinaire. Et pour la propreté, on repassera. 🙁

      Cela reflète très bien comment notre esprit artistique pourtant si riche est mis de l’avant dans notre belle métropole Montréalaise……….! Quand allons-nous reconnaître le pouvoir de l’art au service de la culture?

      On à compris dans ces villes qu’un métro ce n’est pas une soute comme à Montréal où les quais des stations sont encombrés de vendeurs de lacets de bottines et de gomme balounne.