Deux tunnels, deux œuvres de titan

Le premier tunnel ferroviaire du Saint-Gothard figure parmi les prouesses techniques du 19e siècle. Le deuxième sera à la fine pointe de la technologie du 21e siècle.


 

Le tunnel actuel

• Longueur : près de 15 km (le plus long tunnel du monde à l’époque)

• Liaison : de Göschenen (Uri) à Airolo (Tessin)

• Description : un tube à deux voies

• Début des travaux : en 1872

• Ouverture : en 1882

• Coût : 67 millions de francs suisses (environ 670 millions de francs actuels — près de 585 millions de dollars),
soit près de 30 % de plus que le budget initial

• Pays ayant financé l’entreprise : la Suisse, l’Italie et l’Allemagne

• Nombre de travailleurs : plusieurs milliers, venant en bonne partie d’Italie

• Accidentalité : environ 170 morts et près de 400 blessés graves durant les travaux de construction

• Vitesse maximale des trains :
80 km/h

Le futur tunnel

• Longueur : 57 km (actuellement, le tunnel ferroviaire du Seikan, au Japon, est le plus long du monde avec ses 53,9 km)

• Liaison : d’Erstfeld (Uri) à Bodio (Tessin)

• Description : deux galeries à voie unique, distantes l’une de l’autre d’environ 40 m. En cas de travaux ou de problèmes, les trains peuvent passer d’une galerie à l’autre, car celles-ci sont reliées entre elles tous les 325 m. Des stations de secours seront aménagées.

• Début des travaux : en 1999 (1997 pour les sondages)

• Ouverture : prévue pour la fin de 2017

• Coût : pour l’instant, 9,67 milliards de francs suisses (près de 10 milliards de dollars), soit presque 40 % de plus que le budget initial

• Pays ayant financé l’entreprise : la Suisse

• Accidentalité : 6 morts durant les travaux

• Nombre de travailleurs : 2 000

• Vitesse : 160 km/h pour les trains de marchandises et de 200 à 250 km/h pour les trains de voyageurs

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie