Et si l’assassinat de Ben Laden s’était passé autrement ?

La théorie du complot véhiculée par Seymour Hersh mêlerait des «alternatives plausibles» à l’histoire officielle avec des «affirmations plus douteuses».

Photo : AP/PC/R. Yousafzai
Photo : AP/PC/R. Yousafzai

Les aveux obtenus sous la torture, la traque jusqu’à la ville pakistanaise d’Abbottabad, le raid des SEALs organisé à l’insu des autorités locales, l’inhumation du corps d’Oussama Ben Laden en pleine mer… Les circonstances ayant mené à la mort du chef spirituel d’al-Qaida, le 2 mai 2011, ne seraient qu’un tissu de mensonges. Cette lourde accusation, lancée dans un article choc du London Review of Books, vient de nul autre que Seymour Hersh, vainqueur du prix Pulitzer en 1970 pour avoir levé le voile, en pleine guerre du Viêt Nam, sur le massacre des villageois de Mỹ Lai par des soldats américains. Et cette légende du journalisme d’enquête n’y va pas par quatre chemins : «La version de la Maison Blanche aurait pu être écrite par Lewis Carroll», le célèbre auteur d’Alice au pays des merveilles.

Dépeignant le «mensonge en haut-lieu» comme le «modus operandi» de la politique américaine, Hersh s’attaque à ceux qui ont fabriqué la version officielle, à commencer par Barack Obama, pour qui l’opération visant à tuer Ben Laden n’aurait été qu’une façon de «redorer son blason sur le plan militaire» en vue de sa réélection. La CIA, elle, s’en serait servie comme argument pour justifier ses techniques d’interrogatoire à base de tortures et de traitements dégradants.

L’agence américaine a affirmé que ses procédés décriés avaient poussé un détenu du nom d’Hassan Ghul à mettre le renseignement américain sur la piste du coursier personnel de Ben Laden et de la résidence d’Abbottabad – un scénario popularisé par le film Zero Dark Thirty. Mais un rapport du comité du Sénat américain qui a fait grand bruit, en décembre dernier, a invalidé cette thèse et mis en évidence les mensonges répétés de la CIA pour sauver son programme d’interrogatoire. Non seulement Hassan Ghul n’a jamais été torturé, mais il est passé aux aveux avant même d’être remis à la CIA, lors de son interpellation par les services de sécurité du Kurdistan irakien.

Dans son récit de 10 000 mots, Hersh entend exposer tous les autres mensonges qui émanent de l’histoire quelque peu changeante véhiculée par la Maison Blanche. Selon lui, le chef d’al-Qaida ne se serait jamais caché au Pakistan ; il y aurait été retenu prisonnier dès 2006 par les services secrets pakistanais, avec l’aide financière de l’Arabie saoudite. Sa localisation n’aurait pas été découverte après une enquête sur le fil du rasoir ; elle aurait plutôt été livrée par un informateur désireux d’empocher une prime de 25 millions de dollars promise par les États-Unis. Le raid des SEALs ne se serait pas déroulé à l’insu du Pakistan ; il serait en fait le fruit d’un accord entre les deux pays. La dépouille de Ben Laden n’aurait pas été immergée ; elle aurait plutôt été jetée en morceaux du haut d’un hélicoptère, au-dessus du massif de l’Hindou Kouch.

Le curriculum vitae de Hersh, qui est aussi à l’origine des révélations sur les exactions commises dans la prison irakienne d’Abou Ghraib, donne du poids à ses accusations. Mais, comme le rappelle L’Obs, une partie des médias américains a remis en cause la crédibilité de certains de ses derniers textes, soulignant sa «dérive conspirationniste».

«Le journaliste a ainsi affirmé, sans vraiment convaincre, qu’une partie des forces spéciales américaines étaient contrôlées par l’Opus Dei ; que l’armée américaine avait entraîné des terroristes américains dans le Nevada ; que l’affaire du gaz sarin de Bachar el Assad était une mise en scène organisée par le gouvernement turc…»

Pour Vox, qui se désole également du virage de cette figure du journalisme vers les «théories du complot non fondées», le récit des événements proposé «ne résiste pas à un examen minutieux des faits». Le journaliste Max Fisher émet notamment de sérieux doutes sur la fiabilité des sources (en grande majorité anonymes) sur lesquelles repose le brûlot de Hersh : un haut fonctionnaire du renseignement à la retraite, deux consultants de longue date pour le Commandement des opérations spéciales de l’armée, ainsi qu’Asad Durrani, ex-directeur des services secrets du Pakistan entre 1990 et 1992. «Hersh ne produit aucune preuve ni pièce justificative, et la position d’autorité des sources n’est jamais établie», écrit Fisher. Pire, alors qu’aucune des sources n’a eu connaissance directe des événements, leurs propos doivent être pris pour parole d’évangile, ajoute-t-il.

Mais les trous dans l’histoire de Hersh ne se résument pas qu’aux sources, selon Vox, qui insiste sur plusieurs «contradictions» et «incohérences» saisissantes.

«La plus flagrante est que tout le récit de Hersh tourne autour d’un accord secret selon lequel les États-Unis auraient fait la promesse au Pakistan d’une meilleure aide militaire et de « coudées plus franches en Afghanistan ». Or, c’est exactement le contraire qui s’est produit», note Fisher. Après le raid, les relations entre les deux pays ont été pour le moins tendues, et l’article de Hersh laisse donc entendre que ces incidents diplomatiques n’étaient qu’une couverture.

Autre exemple, celui-là cocasse : selon Hersh, Ben Laden n’aurait pas œuvré en tant que membre actif d’al-Qaida durant les cinq dernières années de sa vie, puisqu’il était alors le prisonnier des services secrets pakistanais. De mèche avec le Pakistan, les États-Unis auraient donc menti en déclarant avoir trouvé un véritable trésor d’informations dans la résidence d’Abbottabad.

Or, ce mensonge n’a pas lieu d’être, explique Aron Lund, de la Fondation Carnegie pour la paix internationale, puisque Ayman al-Zaouahiri, le nouveau chef d’al-Qaida, a confirmé l’authenticité des documents saisis. Cela ne laisse que deux options, selon Lund : «Soit Hersh est poussé par ses sources au suicide journalistique, soit Zaouahiri a aidé Obama à fabriquer des preuves pour renforcer les relations américano-pakistanaises, ce qui semble être un passe-temps bien inhabituel pour un dirigeant d’al-Qaida.»

Pour expliquer les errements de la version d’Hersh, Politico relaie la théorie d’un autre ancien responsable du renseignement – celui-là ayant eu une connaissance directe du déroulement des opérations – : «furieux» que les troupes américaines aient pénétré dans leur pays sans être détectées, les Pakistanais ont pu façonner l’histoire aujourd’hui défendue par le journaliste américain afin de sauver la face. «Ils ont enfin trouvé quelqu’un qui a mordu à l’hameçon», a-t-il dit.

Est-ce l’enquête de trop pour Hersh ? Le New York Times, qui note que des «questions persistantes» demeurent quant au raid des forces spéciales américaines, résume le sentiment général en écrivant que l’enquête d’Hersh mêle des «alternatives plausibles» à l’histoire présentée par le Maison Blanche avec des «affirmations plus douteuses».

Mais NBC News a donné un peu de répit au journaliste en confirmant un élément de sa thèse. S’appuyant sur deux sources – un agent de la CIA ayant servi au Pakistan et un autre au sein des opérations spéciales – le réseau américain a affirmé que les États-Unis ont localisé la cachette de Ben Laden un an avant le raid, grâce aux informations fournies directement à la CIA par un agent du renseignement pakistanais. Selon ces mêmes sources, le gouvernement du Pakistan a toujours su où le dirigeant d’al-Qaida se cachait.

«Les nouvelles révélations ne mettent pas nécessairement en doute le récit d’ensemble que la Maison Blanche a commencé à faire circuler dans les heures qui ont suivi l’opération de mai 2011. La version officielle expliquant comment Ben Laden a été retrouvé s’est construite de manière à protéger l’identité et l’existence de l’informateur, qui connaissait également ceux qui, à l’intérieur du gouvernement pakistanais, étaient au courant de l’opération de l’agence du renseignement pakistanais visant à cacher Ben Laden», a tempéré le média.

Dans cette avalanche de révélations contradictoire provenant de multiples sources anonymes, le public se rapproche-t-il de la vérité ou s’en éloigne-t-il ?

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

23 commentaires
Les commentaires sont fermés.

C’est Joseph Goebbels qui fut considéré comme le maître de la propagande du 3ième Reich, qui estimait à peu près en ces mots : que plus le mensonge était gros et plus il avait de bonnes chances d’être avalé tout rond et adopté comme vrai par les masses populaires.

Est-ce que les États-Unis nous ont vraiment habitués tout au cours de leur histoire à la plus grande des transparences dans la présentation au public de tous les évènements ? Objectivement, pas nécessairement…. Est-ce que le « mystère » de la balle qui aura causé la mort du président Kennedy est-il encore vraiment élucidé ?

Probablement — parce que tout n’est pas dit -, il existe dans ce pays ou encore ailleurs des journalistes d’investigation qui doivent sans doute avoir une certaine utilité.

Est-ce qu’encore un État quel qu’il soit, se devrait-il de toujours livrer au « grand public » glouton, toute l’information, rien que l’information, la juste information et rien d’autre, quand place est faite depuis des temps immémoriaux au Secret d’État ?

Je dois dire qu’au chapitre de l’information. J’ai toujours pris avec un certain « petit grain de sel » le récit de cette opération contre Ben Laden, organisée toute seule, presque de « main de maître » par les « forces spéciales » étasuniennes. Quand on observe ce repère d’Abbottābād où se terrait Ben Laden, il faisait penser plus à une prison qu’à une retraite savamment aménagée loin de tous regards indiscrets juste en plein milieu d’une ville de garnison Pakistanaise.

Comment expliquer que Ben Laden n’avait pas prévu d’échappatoire ou de porte de sortie vers d’autres caches retranchées en cas de nécessité ? Si ces caches n’existaient pas, c’est possiblement bien parce qu’il ne pouvait plus sortir de celle dans laquelle il était reclus. Après tout, détenir Ben Laden pour le Pakistan, cela devait bien avoir une certaine valeur comme monnaie de négociations.

Comment comprendre qu’on n’ait pas choisi en premier de capturer Ben Laden. Pour lui faire subir quelque part le procès qu’il se méritait ? Pourquoi l’avoir achevé, puis tenir si secret l’endroit présumé de son immersion sous-marine ?

Alors, je suis plutôt satisfait de voir qu’un journaliste de la trempe de Seymour Hersh, mette en doute la version originale assez « édulcorée » des faits.

Comme on pouvait le présumer, ses propos ne pouvaient que provoquer des réactions. En ce sens, n’est-il pas adroit de faire tirer (de préférence par d’autres journalistes) sur le messager ? N’est-ce pas la meilleure façon pour discréditer le message que de prétendre que le messager est fou ? Couvert de déshonneur par ses pairs, on s’assure de la sorte que le message entrera dans une sorte d’amnésie labyrinthique pour finalement se perdre dans les chausse-trappes qui jalonnent le parcours historique ?

Je me demande si un jour Barack Obama — lorsqu’il écrira ses mémoires -, s’il saura admettre que d’avoir ordonné la « termination » (en d’autres termes : la cessation) de Ben Laden, que c’était une grave erreur politique qui n’est pas sans conséquences dans le paysage géopolitique qui prévaut désormais aujourd’hui et maintenant.

Tout cela est impossible, Ben Laden est décédé en decembre 2001, insuffisance rénale, dialyse, et autres complications.

Pour résumer toute l’histoire un peu (juste un peu) très scénarisée,
une image, une seule qui dit tout.
Voilà: http://i-cms.linternaute.com/image_cms/original/1425485-obama-regarde-la-mort-de-ben-laden.jpg

Ça ne fait pas du tout grand scénario n’est-ce pas !

Les films US au scénario les plus cons ont la plus haute cote de popularité !
À quoi bon s’efforcer de faire mieux pour convaincre les gens de nos histoires inventées ?

Serge Charbonneau
Québec

Juste pour le plaisir, deux autres images de Benny décédé qui a participé, à l’époque à hausser la cote de popularité de Obama de 11%.

Voyez ces images de Benny mort:
image 1
http://referentiel.nouvelobs.com/file/1747626.png

Image 2
https://dietrich13.files.wordpress.com/2011/03/ben-laden1.jpg

C’est fou, n’est-ce pas !

Serge Charbonneau
Québec

Cela laisse l’impression, juste une impression, qu’il y ait un peu de Photoshop là-dedans et pas encore de la plus parfaite des façons 🙂

Toute vérité n’est pas bonne à dire et ceux qui sont ou ont été haut fonctionnaires le savent très bien – les gouvernements (cad les partis politiques qui prennent le contrôle du gouvernement) filtrent le message et disent au bon peuple ce qu’ils veulent bien, avec une couleur qui les avantage car on veut bien se perpétuer dans l’avenir et garder le pouvoir.

Reste la question de la légalité de la mort de Ben Laden: Est-ce la légitime défense, une exécution, un assassinat? Pourquoi n’a-t-il pas été traduit en justice? Il y a d’ailleurs toute la question des drones qui tuent sans discriminer entre les suspects, les vrais responsables et les civils qui sont aux alentours.

Je vais probablement choqué dans toutes ces belles théories du complot…..
Mais la vrai question c’est : qui s’en préoccupe?
Cet homme était un monstre prêt à tuer des innocents pour imposer sa vision morbide d’un monde ou la peur règne
Moi je pense que la planète respire mieux sans cette gangrène…..
Qu’il soit mort d’insuffisance rénale, de balles entre les deux yeux, pétard à mèche dans le c….
l’important c’est que sa foi moribonde ne torture ni ne souille plus le monde

Je ne vais pas pleurer sur aucun de ses monstres….ils sont mort, bon débarras

Et le monstre a été remplacé par de nouveaux monstres qui portent désormais les couleurs de boko haram, de daech, d’al-Shabab et de quelques autres organisations.

» Fair deal » pour tout le monde et pour l’occident !

Désolée Serge mais tu fais erreur.
Boko Haram a été fondé en 2002 et les shebab en 2006
Pour ce qui est de l’EI ils sont en guerre contre Al-Quïda, même si au départ ils étaient liés. d’anciens lieutenant peu satisfait de leurs affiliations. Créer en 2006 sous le sigle de EII (état Islamique d’Irak)

Ces trois groupes sont des ennemies de la liberté. Il faudrait quoi les laisser agir à leurs guise de peur qu’il y ai de nouveaux fanatiques?

@ Sophie,

Mille excuses pour mon erreur…. Enfin c’est ce que vous insinuez….

J’apprends grâce à vous que l’EI sont somme toute nos alliés puisqu’ils combattent contre Al-Qaïda, qui eux sont les seuls monstres. Que Boko Haram on s’en fiche puisque c’est une vieille organisation (ils ont bin le droit de s’amuser un peu après tout), tout comme Al-Shabab qui célèbrera bientôt ses 10 ans (des enfants de cœur certainement).

Bref tout est beau et tout va tellement mieux depuis que les américains nous ont débarrassé du « monstre » Ben Laden. Les attentats à Paris en janvier dernier, c’était juste une bonne blague. Pas de quoi en faire un plat.

Vous devriez dire tout cela au 6,5 millions de Syriens déplacés dans leur propre pays ou encore réfugiés ailleurs, notamment au Liban et en Turquie. Je suis sûr qu’ils vous comprendront. Et le peu qui reste d’habitants dans la ville de Kobané, je suis bin certain qu’ils vous approuveront.

— Vous voulez démontrer quoi au juste ? Qu’il n’y a pas de cause à effet en raison de l’affaiblissement d’Al-Qaïda dans le monde et que tous ces gens ne sont pas liés. Par des propos comme les vôtres vous allez réussir à mettre toute la terre à feu et à sang.

J’aimerais bien savoir en quoi est-ce qu’on respire mieux ? Vous en tout cas vous ne semblez pas manquer d’air et après tout, ça vous est bien égal qu’il y ait des millions d’hommes, de femmes et d’enfants qui étouffent.

Très bel esprit que le vôtre.

Heu attend, je ne suis pas du tout ton raisonnement…..
Le fait qu’il existait avant ne fait que dire qu’ils n’ont pas été remplacé par qui que ce soit, ce n’est qu’une continuité….
Jamais je n’ai parlé de leurs légitimité….sont tous à mettre dans le même sacs. des terroristes qu’on se doit d’arrêter à tout prix….et non la mort de Bel Laden ne me fais pas une ride….comme celle de Bagdadi quand on lui aura mis la main au collet…..non je pense que ses gens ne méritent même pas le titre d’humain…

Al Qaïda n’est pas affaibli, juste une des tête qui est tombé….
Diriez-vous l’antisémite est mort parcequ’on a traqué et tué les chef du 3ieme reich?
Moi je n’ai jamais dis ça….juste que ce monstre méritais la mort peut-importe d’où et de quelle manière qu’elle est venue

Pour toi un monstre en a remplacer un autre….ok…alors on fait quoi? on laisse faire?….moi je dis NON….désolée mais mon idée à moi est plutôt pourquoi on ne fait rien? on a créer l’ONU en se disant plus jamais….pourquoi laissons nous tant d’innocents périr?…..pourquoi dépenser tant d’énergie à se poser des question sur la mort de ce salopard? il est mort tant mieux…maintenant on a d’autre chat à fouetter…

oui on respire mieux, à chaque fois qu’un abuseur, tueur, tortionnaire qui meurt, un peu d’air frais vient penser les blessures de ceux qu’ils ont torturés
Les américains des héros? heu non pas vraiment non, ils ne pensent qu’à leurs propres nombril et si on les chatouilles il répliquent, les morts d’innocents ne les intéressent absolument pas……

Je ne vois pas le rapport entre sa mort et le fait que tout va bien…..tu dénatures mes dire pourquoi?.
Ton attaque est mal dirigé…et surtout fait montre d’une incompréhension totale de mes propos….

Pour ton info……
Je suis une membre en règle d’amnistie internationale et de médecins sans frontière…mes fils ont leurs noms inscrit sur le rainbows warrior….je me mêle de tous les combats où il y a des innocents qui ne peuvent, pour peut importe la raison se défendre eux-même….

Pour Paris…je ne sais pas si ton commentaire me fait rire ou pleurer…..sache que j’ai des amis qui magasines chaque semaines à l’Hyper Casher à Paris et que j’ai paniqué lors des événements (j’ai la double Nationnalité, alors j’ai été grandement touchée)….j’ai des citations plein mon bureau sur Charb et des images du Charlie Hebdo….Je suis amie avec Lassana Bathily, que j’ai remercié personnellement pour sa grande humanité……alors me dire que j’ai rigoler??? mais ca ne va pas du tout ……Tu tappes inconsciament sur quelqu’un qui est pleine de compassion pour ceux qui souffre……..j’espère que ta colère t’a au moins fait du bien

Tu n’as pas lu cette phrase….ou tu l’as 100% dénaturé :

»Ces trois groupes sont des ennemies de la liberté. Il faudrait quoi les laisser agir à leurs guise de peur qu’il y ai de nouveaux fanatiques? »

En quoi cela veut dire qu Al qaida sont nos amis?…..les motards s’entretuaient et cela faisais d’eux nos alliés? non ils s’entretuait et restaient des groupes criminels…..

Al qaida et L EI sont ennemi cela ne fait pas d’aucun d’eux des alliées d’aucunes sorte et je n’ai jamais affirmer une telle ânerie…..

Je te dis juste qu’ils n’ont pas été remplacé…jamais, toutes ces horreurs existait déjà….
je ne comprend pas du tout d’où tu tiens pareil cause à effets……que devrions nous faire à part de se débarrasser de cette engeance selon toi?

Bizarre ça…

Les « nouveaux monstres » qui semblent tant vous impressionner existaient…AVANT l’exécution de Ben…

Vous comptez vous joindre à eux?

Désolé mais je ne comprend rien a ton commentaire
– Ils ne m’impressionnent pas… ils me dégoutent
– Le fait qu’ils existaient avant n’enlève rien ou n’ajoute rien à son »exécution »
– Les rejoindre??? de quoi tu parles? je ne vois rien ni dans mon commentaire ni dans celui de Serge qui peut laisser entendre une tel idiotie….

être instruite et à l’écoute des informations ne signifie en rien approuver voir désapprouver
Soit plus explicite lorsque tu déblatères des âneries

@ Sophie,

Si vous suivez la ligne, en principe les commentaires de François1 m’étaient adressés, mais… il s’est servi de vos propos pour m’attaquer en bonne et due forme. Et sur ce point au moins, je suis d’accord avec vous, il n’y avait rien de plus disgracieux et insidieux que les « âneries » de François1. Et pour cela, je vous sais gré et vous remercie d’avoir pris ma défense. Merci.

@ François 1,

Ce qui m’impressionne le plus dans le genre humain, c’est plus usuellement ce qui se caractérise par : ce manque d’intelligence qui en anime plus d’un et plus encore par cette pierre qui remplace leur cœur. Au chapitre de ces « manques », j’estime que vous en avez été assez bien « dépourvu » merci.

La nature de vos propos très creux signifieraient-ils que vous voudriez vous débarrasser de moi ?

— Mettez-y le prix ! Sauf que je gagerais bien 10 cents que vous êtes « cassé » comme pratiquement presque tous les québécois qui se respectent. J’en déduis que c’est sans doute la misère qui vous habite qui vous rendrait si petit et bilieux. Soyez assuré que je compatis.

Au plaisir, cher François1 de débattre encore et encore avec vous, vos mots que vous brandissez comme des slogans toujours aussi absurdes, sont vraiment très désaltérants !

Pourquoi des étrangers pauvres avec comme seul toît une grotte pas blindé se s’occuperaient à même tenter d’effrayer les nombrils du monde qui sont déjà riches et aveugles et sont aussi déjà les inventeurs, propriétaires et vendeurs des meilleures défenses???? C’est se donner de l’importance sans qu’il y ait. Allez visiter les autres pays et dites moi ou sont ils ceux qui menacent sans raison votre vie de ROI.?? personne ne vous veux de mal ; eux veulent nourrir leur famille: pas enrichir le banquier à qui l’on dois? ( sauf pour jalouser plus riche encore)

Les pauvres citoyens américains sont bien mal informés, s’en est même frauduleux…. Les chaînes américaines Juge u

Les citoyens américains sont victimes de leur convictions, les meilleurs studios d’effets spéciaux donnent les meilleurs effets spéciaux. Ainsi ils peuvent juger sans même savoir, parler sans avoir écouté. Attaquer des états indépendants non-hostile en imposant un modèle de liberté ou les images et les paroles choquantes font parti d’un plan d’affaire dont le seul but est de maintenir sa rentabilité.
Déjà 5400 jours depuis le 11 septembre 2001: quelle message aux autres nations et aux futurs générations d’américains. Croire aux effets spéciaux et aux plans d’affaires des sociétés sans scrupules sans même en calculer les victimes humaines. Même les lois de la physique fondamentale, les lois et règles internationnales ni même la pur logique enseigné à tous pourtant très jeune. 5400 jours et des dizaines de milliers d’innocents morts Pour qui et quoi? Le mot Terroriste à été inventé ce jour là ainsi que tout ce qui a été montrer et dis. Se bander les yeux soit-même pour protéger qui et quoi? Après 2 ou 3 reprises video ; prend pas un intelligence supérieur pour voir que ce qui a été immortalisé par des centaines de camera n’est pas cohérent avec la version écrite imposé. Tout au plus 100 personnes ont profités d’un sentiment primaire humain et instantané de survie , afin de s’affranchir pour de bon de la rentabilité nécéssaire à l’image d’un Président élu démocratiquement élu digne de ce nom. 5400 jours que W.Bush joue au Golf et consomme ce que vous ne pourrez jamais même approcher ; l’histoire le confirmera. Le jour ou vous voudrez le juger, il ira se taire chez l’ennemis précédemment affaibli et grassement payé , jamais plus il ne sera inquiété. 8 milliards de perdants et LE symbole le plus évident de la décadence du modèle made in USA. Les nord-coréens ont abattus un militaire avec un missile sans souffrance , ni image. J’ai vu le 11 septembre 2001 , 400 pompiers monter dans des tours à bureaux piégés par des explosifs : et comme la moindre fraction de seconde est nécéssaire au bon résultat de l’effet établis. Le responsable de la mise-à-feu des explosifs , à quand même remplie sa tâche sans remord…..

Complices et assassins vous êtes tous; niant les lois écrites et prouvées depuis des siècle et n’admettant que le prestige des dollars de papiers peu importe qui en est le détenteur…..

Par votre prochain passage aux sanctions éconnomiques et embargos dûements mérités; Enfin vous pourrez à nouveau ÉCOUTER et VOUS critiquer vous-même.

Ne JAMAIS juger sans avoir au minimum écouter.

Les étrangers pauvres a