Les démocrates se cherchent
États-Unis

Les démocrates se cherchent

La vague anti-Trump a beau fédérer le Parti démocrate, celui-ci peine néanmoins à se définir et à se renouveler. À l’intérieur même du parti, devrait-on tirer plus vers la gauche ou vers la droite pour parvenir à faire tomber le gouvernement en place ?

Sa victoire à la primaire de la 14e circonscription de New York, en juin, a eu l’effet d’une bombe. Alexandria Ocasio-Cortez, militante de gauche de 29 ans, battait le numéro quatre des démocrates au Congrès, Joe Crowley, en vue des élections de novembre.

À plate couture.

Un vent de jeunesse et de fraîcheur, mais surtout un doigt d’honneur à l’establishment du parti, dont les membres venaient de préférer une ancienne serveuse qui s’affiche sous l’étiquette socialiste à un vieux routier de la politique.

Alexandria Ocasio-Cortez a gagné dans un comté constitué aux trois quarts de minorités visibles. La moitié des habitants y parlent espagnol. La candidate a fait un travail impeccable pour recruter et mobiliser les membres, alors que son adversaire est resté loin du terrain, tenant sa réélection pour acquise.