France : l’écoconduite pour les postiers !

En France, les 60 000 facteurs de La Poste sont formés à l’écoconduite – adopter une vitesse constante, tirer profit des pentes, etc. Résultat : environ 10 000 tonnes de CO2 de moins, et des économies de 5 millions de litres de carburant par année. 

Photo : Frank Perry / AFP / Getty Images
Photo : Frank Perry / AFP / Getty Images

En France, les 60 000 facteurs de La Poste sont formés à l’écoconduite — adopter une vitesse constante, tirer profit des pentes, etc. — ce qui permet au service postal d’émettre environ 10 000 tonnes de CO2 de moins et d’économiser 5 millions de litres de carburant par année.

Postes Canada, qui motorise graduellement tous ses facteurs — même ceux qui livraient traditionnellement le courrier à pied —, n’applique pas encore l’écoconduite. La société d’état mise plutôt sur le renouvellement de son parc automobile, l’un des plus importants au pays avec 8 300 véhicules, pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre. Depuis 2008, celles-ci ont été coupées de 6,3 %.

L’écoconduite fait tout de même son chemin au Québec. Par exemple, sa mise en pratique par les employés de la Ville de Trois-Rivières affectés à la conduite de véhicules lourds a généré une économie annuelle de 45 000 litres de biodiesel et de 124 tonnes à ses émissions de CO2 depuis 2010.