Hommes à la mer

En 2018, 791 marins ont été abandonnés sur 44 bateaux par des propriétaires sans le sou — ou peu scrupuleux.

Photo : iStockPhoto

Sept marins indiens ont recouvré la liberté après avoir été prisonniers de leur navire pendant 18 mois.

Leur employeur, l’Elite Way Marine Services, avait abandonné leur bateau dans les eaux des Émirats arabes unis, faute d’argent pour l’exploiter. L’équipage était libre de partir, au risque de ne jamais toucher les mois de salaire que l’entreprise leur devait. Les marins ont finalement quitté le navire après que la compagnie eut versé 60 % des sommes dues ; le reste sera perdu.

Il ne s’agit pas d’un cas unique. En 2018, 791 marins ont été abandonnés sur 44 bateaux par des propriétaires sans le sou — ou peu scrupuleux. La moyenne habituelle oscille autour de 15 navires par an, et la hausse serait due aux difficultés financières que connaît l’industrie maritime depuis 2017.

La Convention du travail maritime — une entente internationale — exige que les assureurs des navires garantissent quatre mois de salaire aux marins abandonnés. Plusieurs pays refusent toutefois de ratifier cette entente, dont les Émirats arabes unis.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

1 commentaire
Les commentaires sont fermés.

Ce fut difficile de remplir les champs avec mon téléphone cellulaire. La fenêtre restait figée et ne me permettait pas d’appuyer sur le bouton pour accéder aux articles.