Indépendance de l’Écosse : qui est pour, qui est contre

De Sean Connery à Susan Boyle en passant par David Bowie, de nombreuses personnalités publiques écossaises et britanniques se sont prononcées en faveur — ou en défaveur — de l’indépendance de l’Écosse à l’approche du référendum du 18 septembre. Tour d’horizon en photos et en citations.

Les commentaires sont fermés.

Je prédis que, comme au Québec, le « non » l’emportera. Les épouvantails à moineaux sont déjà sortis et les bonhommes 7 heures montent au front, que ce soit la Royal Bank of Scotland ou la compagnie d’assurance écossaise qui menacent de se sauver en Angleterre. Les médias sont en grand majorité pour le « non » et les Anglais du côté de l’Angleterre sont déchaînés et font pleuvoir sur l’Écosse toutes les tragédies inimaginables pour empêcher le « oui » de l’emporter. Si les Écossais sont aussi stupides et pisseux que les Québécois, ils vont sûrement dire « non » pour leur indépendance. Quelle tristesse si le « non » l’emporte. Vive l’indépendance pour tous les pays qui le désirent vraiment et qui veulent enfin s’émanciper en se prenant en main, sans être obligés de toujours se mettre à genoux pour obtenir plus de pouvoirs.

Pierre Duquette (Preissac-Sud) Abitibi.

M. Duquette, les québécois ont décidé de demeurer liés au Canada. C’est leur choix démocratique. Et si en plus les séparatistes avaient toujours donné l’heure juste et ne pas tenter d’embarquer les québécois dans une cage à homard (Parizeau!!!) la majorité pour le non aurait été encore plus forrte et représentative de la pensée des québécois.

Tout ce spectacle de sommités montant sur le podium n’y changera rien. Les citoyens, devant l’urne, tâteront leur portefeuille. Je crois que le non l’emportera et que le gouvernement de Londres reculera aussitôt sur ses engagements les plus nébuleux. L’Écosse héritera peut-être, au moins, de pouvoirs fiscaux améliorés.

@ Jacques Saint-Cyr et Gilles Leclerc
Vous avez raison, sous l,influence des messages de peur du camp du NON certains Écossais risquent de faire le mauvais choix devant l’urne en tâtant leur portefeuille et ainsi faire dérailler ce rendez-vous avec l’histoire que ce peuple a, mais contrairement à ce que vous et M.Leclerc semblez croire il n’y a pas que des aspects économiques à considérer lorsqu’on doit décider de se donner un pays ou de demeurer sous contrôle d’une fédération, il y a l’aspect linguistique et culturel, ce qui distingue un peuple d’un autre. Ce dernier aspect est moins important, parce que moins menacé pour les Écossais que pour les Québécois, mais pour ceux qui comme pour le Québec la sauvegarde de sa langue et sa culture ne sont possible qu’en devenant indépendant cette raison est suffisante pour justifier la scission.

Quant au point de vue économique, mêmes des fédéralistes convaincus (R.Bourassa et J.Charest) ont su chacun à leur époque mettre de coté les messages de peur émis par leur camp et reconnu que le Québec est viable économiquement hors de la fédération canadienne, les autonomistes et les indépendantistes eux sont plus optimistes et voient plein de raisons et d’occasions de faire beaucoup mieux hors de la fédération que dedans.

Les Québécois(es) ne sont pas stupides et « pisseux » pour employer votre expression: premièrement ils sont tannés d’entendre brailler les séparatistes et deuxièmement personne ne leur a jamais démontré que leur niveau de vie et leur qualité de vie seront meilleurs. À moins d’être fou, personne ne veut sauter dans le vide sans parachute. Je considère comme extraordinaires les gens de chez nous, créatifs et allumés en plus. Alors retournez faire vos devoirs.

Quel mépris envers les gens qui ne pensent pas comme vous, Monsieur Duquette! Vous n’êtes peut-être ni stupide, ni « pisseux », mais votre jugement laisse grandement à désirer.

Faut vraiment être pissou pour dire non à l’avenir de son peuple sous prétexte que l’an prochain le PIB va chuter d’un point et le chomage monter de deux points!
L’histoire d’un peuple se voit sur des décennies, des siècles. Mais les pissous eux autres ne voient que le bout de leur nez

Vous dites qu’il y a 4 commentaires mais au moins 2 ont été effacés. Pourquoi?

Il y a définitivement un « bogue » technique avec ce Blogue, ce matin nous ne pouvions voir aucun commentaire, maintenant nous en voyons seulement une partie… WEBMESTRE à vos affaires !

Le Québec serait-il plus « libre » ou plus riche s’il se détachait du Canada ?? Rien n’est moins sûr !! Les Québécois ont tous les avantages de faire partie d’un grand pays prospère et très bien considéré dans le monde entier …et il ont aussi les avantages de pouvoir exprimer leur personnalité unique à travers les arts, la culture, les affaires , la vie sociale etc… Chaque Province est unique et peut s’exprimer librement , mais fait partie d’un grand pays . L’union fait la force. En quoi les Québécois sont-ils brimés ?? Ils peuvent se réaliser pleinement. Par contre , le passage du Parti québécois au pouvoir , n’a pas été une grande source d’inspiration ..ça faisait un peu improvisation et désordre. C’était plutôt inquiétant …Les Québécois peuvent être fiers d’être à la fois Québécois et Canadiens !!

De toute évidence, madame, vous avez lu très vite l’histoire du Québec et les aventures qu’il a vécues et vit encore dans cette fédération pour en avoir une image aussi bucolique. Refaites vos devoirs, vous changerez vite d’idée.