Japon : sauvé par le méthane ?

Photo : Getty Images

Des chercheurs japonais ont réussi à extraire du gaz naturel d’un gisement sous-marin d’hydrates de méthane. Toutefois, l’exploitation de ce gaz promet d’être encore plus controversée que celle des gaz de schiste. Comme ces gisements sous-marins renferment du méthane très concentré, des fuites pourraient avoir des conséquences dramatiques sur le climat.

Les hydrates de méthane, constitués de méthane piégé dans de la glace, sont présents en grande quantité dans le sol ou au fond des océans. Les réserves mondiales estimées sont considérables : plus de cinq fois les réserves de gaz traditionnelles. Jusqu’au récent exploit des Japonais, on n’avait jamais réussi à extraire les hydrates de méthane et à séparer la glace du méthane de façon sûre et à un coût acceptable.

Selon les Japonais, cette technologie sera rentable dans cinq ans. Le gisement qu’ils veulent exploiter pourrait alimenter le pays en gaz pendant plus de 100 ans et l’aider à sortir de la crise énergétique qu’il traverse depuis l’accident nucléaire de Fukushima.