La métamorphose d’al-Qaida

Il fait l’objet de la plus vaste chasse à l’homme de l’histoire, mais Oussama Ben Laden court toujours. Planqué dans les zones tribales du Pakistan, il reste la figure de proue d’al-Qaida. Son réseau terroriste, lui, a changé.

La métamorphose d'al-Qaida
Photo : Balkis Press/Abaca/PC

LES « FRANCHISES » RÉGIONALES

Des branches plus ou moins autonomes d’al-Qaida ont pris leur essor aux quatre coins du monde musulman depuis le renversement des talibans, en 2001. Si la franchise irakienne a perdu de sa vigueur, la somalienne et la yéménite sont de plus en plus actives. On compte aussi des branches dans le Maghreb, en Égypte et en Libye.

BEN LADEN ISOLÉ

Pilonnés par les drones américains, Ben Laden et le noyau dur d’al-Qaida sont confinés dans le nord-ouest du Pakistan, le long de la frontière afghane. L’essentiel du contrôle qu’il exerce encore sur les opérations terroristes se limiterait à l’Afghanistan et au Pakistan, grâce à la protection des talibans pakistanais.

LEADERSHIP MORAL

Oussama Ben Laden conserve son leadership moral. Ses appels à la guerre sainte (djihad) mondiale continuent de parvenir aux « troupes ». Ben Laden donne aussi sa sanction morale aux djihadistes. Al-Qaida au Maghreb avait sa bénédiction pour l’enlèvement en septembre, au Niger, de sept personnes, dont cinq Français.

 

Les plus populaires