La mort à tous les coins de rue

Épargnée par la guerre, l’Amérique latine n’est pas à l’abri de la violence pour autant : 41 villes parmi les 50 les plus meurtrières au monde s’y trouvent, selon les données de 2012 d’un centre de recherche mexicain.

Photo : Getty Image

Minée par les trafiquants de drogue et les gangs de rue, San Pedro Sula, au Honduras, arrive en tête, avec un taux d’homicide de 169 pour 100 000 habitants. Aux prises avec les mêmes problèmes, Acapulco, au Mexique, et Caracas, au Venezuela, occupent les 2e et 3e rangs. À titre comparatif, la province la plus violente d’Irak, Diyala, enregistre un taux de 39 homicides pour 100 000 habitants. À Montréal, il est de 1,36 pour 100 000.

Embellie sur le Rio Grande

Ville la plus meurtrière au monde de 2008 à 2010, en raison des guerres entre les cartels de la drogue, Ciudad Juárez glisse au 19e rang, avec 59 homicides pour 100 000 habitants. En janvier 2012, 26 homicides y avaient été commis, comparativement à… 269 en janvier 2011 ! Certains attribuent cette embellie à l’efficacité des policiers, d’autres croient que les cartels mènent désormais leurs affaires en catimini.

Club sélect

Seules neuf villes hors Amérique latine font partie du funeste classement. Elles sont toutes aux États-Unis (La Nouvelle-Orléans, Detroit, San Juan, Saint Louis, Baltimore, Oakland) et en Afrique du Sud (Le Cap, Nelson Mandela Bay, Durban).

***

LES VILLES LES PLUS VIOLENTES DU MONDE

Taux d’homicide pour 100 000 habitants, en 2012

1. San Pedro Sula
Honduras • 169,30

2. Acapulco
Mexique • 142,88

3. Caracas
Venezuela • 118,89

4. Distrito Central
Honduras • 101,99

5.Torreón
Mexique • 94,72

(Source : Conseil citoyen pour la sécurité publique et la justice pénale)

Les plus populaires