La renaissance de la Somalie

Considérée comme l’État déliquescent par excellence durant les 20 années de guerre civile qu’elle a connues, la Somalie voit enfin l’ordre et la paix reprendre leurs droits.

Photo : Mustafa Abdi/AFP/Getty Images

Shebabs en déroute

Grâce à leurs 17 000 soldats, les forces de l’Union africaine ont fait tomber, fin septembre, le dernier bastion des milices islamistes shebabs dans la ville portuaire de Kismayo. Ce groupe proche d’al-Qaida a contrôlé pendant plusieurs années le sud du pays et une partie de la capitale, Mogadiscio. Il reste toutefois actif dans certaines régions rurales.

Pirates à quai

Le transport maritime se fait plus sereinement au large du Puntland, région du nord de la Somalie où sévissent les pirates. Jusqu’à maintenant, seulement 24 navires ont essuyé des tirs ou subi des tentatives d’abordage cette année. Ce nombre a atteint 122 en 2011, 119 en 2010, et 129 en 2009.

Retour des pétrolières

Signe que la vie économique reprend, Mogadiscio connaît un boum de construction immobilière. Certaines compagnies pétrolières qui avaient des permis d’exploration avant le début de la guerre civile, en 1991, font aussi un retour