Le Vatican, plus grand consommateur de vin au monde

L’État miniature boit plus du double de pinard par habitant que la France ou l’Italie. Et près de cinq fois plus qu’au Canada.

Photo: Julie Jacobson/AFP/Getty Images
Photo: Julie Jacobson/AFP/Getty Images

Le Vatican s’enivre. Selon les plus récentes données, récoltées en 2012 par le Wine Institute, c’est au Saint-Siège que la consommation de vin par habitant est la plus importante au monde. Ses résidants boivent en moyenne 74 litres de vin par année, soit l’équivalent de 105 bouteilles.

C’est plus du double de la quantité de pinard bu à l’échelle de la France ou de l’Italie. Et près de cinq fois la consommation de vin au Canada, qui s’établit annuellement à près de 15 litres par tête de pipe. À noter, toutefois, que cette moyenne s’élève à 23 litres au Québec.

Comment expliquer que le vin coule autant à flot dans le plus petit État au monde ? La réponse n’aurait rien à voir avec le vin de messe, qui n’est généralement pas acheté dans le commerce, car il doit être fabriqué à partir de raisin pur.

La minuscule taille de la population ne serait pas étrangère à des données aussi gonflées. Comme l’observe The Independent, les statistiques «par habitant» biaisent sans doute les chiffres dans un pays comptant à peine 800 âmes, mais accueillant une pléthore de touristes chaque année. De quoi décanter.

Le même phénomène s’observe d’ailleurs dans d’autres petits pays; le Luxembourg possède une moyenne annuelle de 56 litres de vin par habitant et l’Andorre, 46 litres.

Autre facteur qui pourrait fausser les données : la petite population du Vatican, où il y a peu d’enfants, est très masculine, avec une moyenne d’âge assez élevée.

Le supermarché du Vatican, où les taxes sont très basses, est une autre piste de réponse, selon The Guardian: «Ceux qui sont en possession d’une passe Vatican benéficient de droits similaires à ceux qui ont passé la sécurité dans un aéroport. Le Saint-Siège serait-il un duty-free géant?», se demande le quotidien britannique.