Les 12 travaux de Poutine (ou comment le Canada est mort)

Quels sont les 12 travaux de Vladimir Poutine ? Réponse en images à l’occasion d’une exposition surprenante.

FouineurQuel cadeau offririez-vous à Vladimir Poutine pour son anniversaire, en ce jour du 7 octobre ?

Comme l’indique New York Magazine, les membres d’un groupe Facebook pro-Poutine, pour leur part, se sont creusé les méninges afin de fêter comme il se doit les 62 printemps du président russe. Lundi, ils ont loué la galerie Octobre rouge, à Moscou, pour présenter une exposition qui compare leur héros à Hercule. Le nom : Les 12 travaux de Poutine, évidemment !

« Il est intéressant de noter que les événements des légendes anciennes à propos du héros mythologique Hercule peuvent être transposées à notre époque, avec Cerbère, le chien à trois têtes, qui nous rappelle les États-Unis, l’anéantissement des oiseaux du lac Stymphale qui renvoie à l’arrêt des frappes aériennes en Syrie et le nettoyage des écuries d’Augias qui représente la lutte contre la corruption », ont très sérieusement expliqué, sur Facebook, les organisateurs de l’exposition.

Dans l’une des œuvres, qui établit un parallèle avec le combat d’Hercule contre l’hydre de Lerne, le viril Poutine combat le Canada, l’Union européenne et le Japon – la tête des États-Unis gît déjà à ses pieds – tout en se protégeant d’une flamme où est inscrite la mention « sanctions ».

À quoi ressemblent les 12 travaux de Vladimir Poutine ? Cela commence par «La lutte contre le terrorisme» (Étouffer le lion de Némée, dans la mythologie).

Photo © Vasily Maximov / Getty Images
Photo © Vasily Maximov / Getty Images

Vient ensuite «La réponse aux sanctions» (Tuer l’hydre de Lerne), dans laquelle le Canada – l’une des têtes est coiffée d’une couronne avec une feuille d’érable – est en fâcheuse posture.

Photo © Vasily Maximov / Getty Images
Photo © Vasily Maximov / Getty Images

On trouve également «L’arrêt des frappes aériennes en Syrie» (Tuer les oiseaux du lac Stymphale).

Photo © Vasily Maximov / Getty Images
Photo © Vasily Maximov / Getty Images

Que dire de «L’annexion de la Crimée» (Dompter le taureau de Minos) ?

Photo © Vasily Maximov / AFP / Getty Images
Photo © Vasily Maximov / AFP / Getty Images

Sans parler du «Contrat des navires de guerre français de type Mistral» (Capturer les juments de Diomède)

via New York Magazine
via New York Magazine

«Le soutien à l’accord de Minsk pour un cessez-le-feu en Ukraine» (Rapporter les pommes d’or du jardin des Hespérides) vaut aussi le détour.

Photo © Vasily Maximov / AFP / Getty Images
Photo © Vasily Maximov / AFP / Getty Images

Pour voir les autres œuvres – soit «Les Jeux olympiques de Sotchi» (Battre à la course la biche de Cérynie), «L’élimination de l’oligarchie» (Ramener vivant le sanglier d’Érymanthe), «La lutte contre la corruption» (Nettoyer les écuries d’Augias), «La construction du gazoduc South Stream» (Rapporter la ceinture d’Hippolyte), «Un contrat de gaz avec la Chine» (Attraper les bœufs de Géryon) et «La lutte avec les États-Unis» (Descendre aux Enfers et ramener Cerbère) – rendez-vous sur le site du New York Magazine.

 

Les commentaires sont fermés.

je ne trouve pas ca de très bonne augure, car nous savons tous que le mec est corrompu et aussi dictateur..