Les blogueurs perdent des points

Les 300 millions de microblogueurs qui écrivent sur Weibo — l’équivalent chinois de Twitter — disposent désormais de 80 points, qu’ils peuvent perdre s’ils publient des informations «fausses», « sensibles», «privées» ou des «attaques personnelles». Des points d’inaptitude, quoi !

Photo : iStock

Les pénalités varient selon la nature de l’infraction et l’ampleur de la diffusion. Publier de « fausses informations », notamment sur le gouvernement, coûte 10 points. C’est la punition la plus sévère.

Si un microblogueur perd ses 80 points, son compte Weibo peut être fermé. En revanche, il peut regagner des points, par exemple en ne commettant aucune infraction durant deux mois.

Instauré en mai dernier, ce code de conduite sert bien le gouvernement chinois, qui a horreur des « rumeurs », surtout en cette période de transition à la tête du Parti communiste.