Les deux mains dans la glace italienne

En Italie, l’art du gelato s’enseigne désormais à « l’université ». L’Università del Gelato, installée à Bologne, dans le nord-est de l’Italie, accueille chaque année des milliers d’étudiants qui viennent apprendre comment confectionner ce dessert glacé typiquement italien.

Les deux mains dans la glace italienne
Photo : D.R.

L’école appartient à la société Carpigiani, qui fabrique de l’équipement de production de gelato. En trois semaines, les étudiants apprennent entre autres à créer leurs propres recettes de gelato et à gérer une gelateria, idéalement équipée d’appareils de marque… Carpigiani, bien sûr.

L’an dernier, 9 000 personnes se sont inscrites à ces cours, dont plusieurs Québécois. La plupart des élèves sont âgés de 40 ans ou plus et travaillent déjà dans la restauration. La formation de base dure une semaine et coûte 930 dollars canadiens.

Selon l’Università del Gelato, la glace artisanale est un gage de qualité. Et le marché, peu développé, gagne à être investi. À condi­tion d’en avoir les moyens : ouvrir une gelateria peut coûter entre 60 000 et 150 000 dollars.