Les Indiens à la rescousse du grana padano

En Italie, la production de grana padano, un des fleurons du fromage italien, a été sauvée par les Indiens du Pendjab. Ils sont aujourd’hui 3 000 à travailler dans les fermes de la province de Crémone, dans le nord du pays. C’est 80 % de l’ensemble des ouvriers agricoles de la région. « J’emploie deux Indiens depuis cinq ans, dit le fromager Giancarlo Ambroggio. Je ne trouvais personne pour remplacer mes ouvriers partis à la retraite. »

Les Indiens à la rescousse du grana padano
Photo : R. Valsecchi / Demotix / Corbis

En Italie, la production de grana padano, un des fleurons du fromage italien, a été sauvée par les Indiens du Pendjab. Ils sont aujourd’hui 3 000 à travailler dans les fermes de la province de Crémone, dans le nord du pays. C’est 80 % de l’ensemble des ouvriers agricoles de la région. « J’emploie deux Indiens depuis cinq ans, dit le fromager Giancarlo Ambroggio. Je ne trouvais personne pour remplacer mes ouvriers partis à la retraite. »

Les jeunes Italiens préfèrent en effet le travail en usine, qui offre des horaires plus souples. Devant ce flux d’immigrés, la commune de Pessina Cremonese, où sont concentrées les fabriques, a fait construire un temple sikh et organisé des cours de langue. Certains Indiens ont même pris la nationalité italienne.