Les mamies revendiquent !

Des grands-mères africaines traversent en ce moment le Canada afin de recueillir des fonds pour la lutte contre le sida. Appuyées par la fondation Stephen Lewis, qui soutient les activités liées au sida en Afrique, elles sont accueillies au Canada par d’autres grands-mères.

Les mamies revendiquent !
Photo : J. Lucas/Edmonton Journal/PC

Ces militantes et leurs hôtesses s’inscrivent dans un mouvement planétaire de femmes qui, maintenant à la retraite, tentent d’influencer le cours des choses.

 

 

LES CANADIENNES SE FONT ENTENDRE

L’industrie nucléaire a été le détonateur des premiers mouvements de grands-mères. Les Raging Grannies, créées il y a 25 ans à Victoria, participent aux Marches mondiales des femmes et à d’autres manifestations. Impos­sible de les manquer : chapeaux fleuris sur la tête et lunettes sur le bout du nez, elles chantent leur opposition à la guerre, aux excès du capitalisme et aux grands pollueurs. Elles ont aujour­d’hui des consœurs en Grèce, aux États-Unis, en Israël et au Québec.

LES QUÉBÉCOISES SE DÉCHAÎNENT

Au Québec, les Raging Grannies sont connues sous le nom des Mémés déchaînées. Fondées en 2001, les Mémés se font remarquer dans les colloques et les actions communautaires avec leurs tenues colorées. Elles défendent notamment les droits des aînés, en luttant contre la mal­traitance, par exemple.

LES ARGENTINES ENQUÊTENT

Les Abuelas de Plaza de Mayo (grands-mères de la place de Mai) recherchent les centaines d’enfants placés en adoption après la disparition de leurs parents durant la dictature argentine des années 1970 et 1980. Elles ont mis sur pied une banque nationale de données génétiques et aident maintenant à trouver des disparus ailleurs dans le monde.

LES SUISSESSES SE SOULÈVENT

Le mouvement de la Révolution des grands-mères vient d’être lancé en Suisse. Ces retraitées militent pour que la Suisse ouvre davantage de places en garderie et soutienne les jeunes familles.

LES AMÉRICAINES S’ENRÔLENT

Aux États-Unis, la guerre en Irak a soulevé la colère des grands-mamans. Grandmothers for Peace et Grandmothers Against the War jouent la carte de l’humour pour faire passer leurs messages antimili­ta­ristes. Elles ont déjà investi les centres de recrutement des forces armées américaines dans le but de s’enrôler !

 

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie