Les minibars d’hôtel les plus chers au monde

Un sac d’arachides à 18,23$ US ? Bienvenue à Toronto.

Photo ©John Greim / LightRocket / Getty Images
Photo ©John Greim / LightRocket / Getty Images

Les voyageurs d’affaires ont appris à s’en méfier : les prix des produits dans les minibars d’hôtel frisent souvent la démesure. TripAdvisor en a récemment fait l’objet d’une étude, reprise par Quartz. Le site de voyage a comparé la valeur de différents services et grignotines offerts dans des hôtels quatre étoiles du monde entier afin d’en tirer un top 10.

Toronto remporte la palme du paquet d’arachides le plus cher au monde, avec un prix moyen de 18,23 $ US, suivi de près par New York (16,76 $), Oslo (15,75 $) et Singapour (14,83 $).

L’enquête s’attarde également sur le prix d’un club sandwich, d’une bouteille d’eau, d’une canette de boisson gazeuse, d’une minibouteille de vodka et du service de nettoyage à sec.

Helsinki s’avère la ville la plus chère lorsqu’on additionne tous ces services d’hôtel. En fait, les capitales scandinaves figurent toutes dans la liste des 10 endroits les plus onéreux. Les services aux chambres les plus abordables sont offerts à Tunis, au Cap, à Marrakech et à Istanbul.

Voici les palmarès de quelques produits et services étudiés :

Minibouteille de vodka

Séoul, Corée du Sud – 9,90 $
Toronto, Canada – 8,04 $
New York, États-Unis – 7,13 $
Paris, France – 6,97 $

La moins chère : Budapest, Hongrie – 1,56 $

Club sandwich

Helsinki, Finlande – 38,16 $
Zurich, Suisse – 31,29 $
Oslo, Norvège – 29,42 $
Stockholm, Suède – 28,40 $

Le moins cher : Istanbul, Turquie – 6,62 $

Bouteille d’eau

Oslo, Norvège – 7,43 $
Séoul, Corée du Sud – 7,40 $
Paris, France – 6,81 $
Zurich, Suisse – 5,94 $

La moins chère : Tunis, Tunisie – 1,89 $

Service de nettoyage à sec pour une chemise

Oslo, Norvège – 22,75 $
Helsinki, Finlande – 20,33 $
Stockholm, Suède – 15,36 $
Séoul, Corée du Sud – 14,67 $

Le moins cher : Tunis, Tunisie – 3,47 $

Malgré ces prix élevés, les minibars ne seraient pas lucratifs pour les hôtels, explique The Economist. « Les garder toujours plein nécessite beaucoup de travail et le vol est un problème constant. Beaucoup de clients volent l’alcool et le remplacent par de l’eau. Maintenant, de nombreuses chaînes comme Marriott et Hilton éliminent les minibars », peut-on lire dans le magazine britannique.

 

Laisser un commentaire