Les quatre raisons qui poussent les combattants à quitter l’État islamique

Des chercheurs ont passé au peigne fin les récits de 58 individus qui, entre janvier 2014 et août 2015, ont quitté les rangs de l’EI. Voici ce qu’ils ont trouvé.

Photo: Tauseef Mustafa/AFP/Getty Images
Photo: Tauseef Mustafa/AFP/Getty Images

FouineurEt si l’État islamique (EI) n’était pas cette utopie djihadiste que le groupe armé vend dans ses vidéos promotionnelles? Après avoir recueilli le témoignage d’un combattant britannique de l’EI désillusionné – «Nous avons vu les vidéos. Ils nous ont chauffés à blanc» –, le Centre international pour l’étude de la radicalisation (ICSR) a décidé de comprendre ce qui pousse des combattants à déserter.

Pour ce faire, l’ICSR a passé au peigne fin les récits des 58 individus (51 hommes et 7 femmes en provenance de 17 pays) qui, entre janvier 2014 et août 2015, ont quitté les rangs de l’EI avant de parler publiquement de leur défection. «Essentiellement, ils ont pensé que ce n’était pas le genre de djihad qu’ils voulaient mener», a expliqué Peter Neumann, le directeur du Centre, à Vox.

Première découverte de l’ICSR: le rythme des désertions affichées publiquement augmente, puisque près d’un tiers des cas ont eu lieu durant les trois derniers mois d’observation. Mais la plus importante trouvaille de l’organisme est la suivante: les raisons derrière les multiples désertions peuvent être rassemblées en quatre catégories.

Les querelles internes
La critique la plus tenace de la part des déserteurs est l’importance qu’ont prise les combats contre d’autres rebelles sunnites. «De nombreux déserteurs ont expliqué que la lutte contre les autres groupes sunnites était immorale, contreproductive et religieusement illégitime», dit le rapport. Au lieu de faire du renversement du régime de Bachar al-Assad une priorité, déplorent les transfuges, l’EI perd son énergie avec ces querelles et avec son obsession quant à la présence supposée de traîtres et d’espions.

La brutalité envers les sunnites
Les atrocités, les assassinats d’innocents et le mauvais traitement systématique des villageois choquent même au sein des rangs de l’EI. Les témoignages des déserteurs s’arrêtent notamment sur des opérations militaires faisant peu de cas des dommages collatéraux et ayant mené à la mort de femmes et d’enfants. Cependant, tempère l’ICSR, ils ne se sont émus que de la brutalité envers les sunnites, censés être protégés, et non de celle envers les minorités et les gens qui peuvent être vus comme des «infidèles». Ainsi, la brutalité ne semble pas être une «préoccupation universelle».

La corruption et autres comportements non islamiques
Dans la majeure partie des cas, la corruption dont il est fait état renvoie au comportement de certains commandants, qui ont maltraité des combattants en plus de faire preuve de favoritisme. Les déserteurs syriens se sont plaints, entre autres, des privilèges accordés aux combattants étrangers, sans que cela se justifie d’une quelconque manière dans la philosophie du groupe ou dans l’islam. «Alors que beaucoup [de déserteurs] étaient prêts à tolérer les épreuves de la guerre, ils se sont retrouvés dans l’impossibilité d’accepter les cas d’injustice, d’inégalité et de racisme qui, selon eux, vont à l’encontre de tout ce que l’EI affirme représenter», indique le rapport. Dans Vox, Peter Neumann a notamment pris en exemple le cas d’un déserteur indien, qui s’était vu «forcé de récurer les toilettes en raison de sa couleur de peau».

La qualité de vie
Certains des déserteurs ont fait part de leur déception quant à leurs conditions de vie. Il y en a qui ont déchanté quand ils se sont aperçus que le luxe et les voitures promis ne viendraient jamais. Il y en a d’autres, notamment les Occidentaux, qui ont eu du mal à faire face aux pénuries d’électricité et de produits de base. Il y en a encore qui espéraient de l’action et de l’héroïsme et qui se sont plutôt vu confier des tâches «sans intérêt». Certains ont par ailleurs affirmé que les combattants étrangers étaient systématiquement «exploités» et utilisés comme de la chair à canon. Deux personnes ont même décidé de faire défection en apprenant que leurs commandants avaient planifié de les utiliser comme kamikazes. Avant de partir en mission ultime, ils avaient plutôt prévu de combattre et de profiter de leurs butins de guerre. «Beaucoup d’individus souhaitaient une sorte de “djihadisme gangster” – ils y sont allés dans l’espoir d’être Rambo», a analysé Peter Neumann.

En somme, selon le directeur de l’ICSR, «l’utopie est super, tant et aussi longtemps qu’elle n’existe pas dans la réalité. La démocratie, en théorie, est fantastique, mais la plupart d’entre nous qui vivons dans des démocraties savons qu’il y a beaucoup de défauts dans la pratique. L’EI a eu l’avantage, jusqu’à récemment, de ne pas avoir à montrer que ce qu’il promettait allait se matérialiser. Mais maintenant, les roues commencent à se détacher du véhicule: les gens commencent à voir que l’EI n’est pas aussi extraordinaire que promis. La réalité frappe.»

Si l’on ne peut présumer de la représentativité des critiques de ces déserteurs au sein des rangs de l’EI, l’ICSR croit que ces 58 personnes représentent une fraction de celles, déçues, qui sont prêtes à fuir à leur tour et à raconter leur expérience.

Pour l’ICSR, ces témoignages publics revêtent une importance capitale: ils peuvent inciter des combattants à quitter le groupe ou empêcher des jeunes de le rejoindre. C’est pourquoi l’ICSR, dans ses recommandations, enjoint aux gouvernements de protéger et d’aider les déserteurs afin de les encourager à parler.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

11 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Les raisons qui les poussent à partir !!!
Non, mais… de la scénarisation à nous faire considérer ce groupe de tueurs comme étant une organisation structurée et organisée !

On devrait plutôt faire des papiers nous disant ce qui peut pousser les gens à rejoindre un groupe qui égorge et décapite.

On nous dit que les jeunes sont attirés par la belle vie et les belles promesses d’un monde « meilleur » !

Les jeunes sont-ils si caves ?
Nous avons tous été jeunes, nous avons tous été idéalistes, mais étions-nous des caves ?
Non. Et je crois que les jeunes d’aujourd’hui ne le sont pas plus que nous l’étions.

Tout le monde voit que ces gens ne respectent rien, égorgent les gens, les décapitent, les tuent à bout portant et détruit des vestiges millénaires. Comment un jeune ou n’importe quelle personne peut-il être attiré par ce comportement totalement bestial, totalement barbare et totalement contre les valeurs humaines les plus élémentaires.

Je crois que nos journalistes « intelligents » devraient se pencher plus sérieusement sur ce phénomène défiant toutes les raisons psychologiques. Je crois que l’avenue de l’hypnose et du conditionnement mental de haut niveau est plus valable comme piste que les raisons totalement absurdes parlant de promesses de monde féerique.

Les jeunes et les gens en général ne sont pas des abrutis qui vivent dans un monde où les valeurs élémentaires n’existent pas.

Serge Charbonneau
Québec

Avec une religion aussi belliqueuse et hargneuse, cela ne surprend pas. Faut surtout être en manque de jugement pour croire aux balivernes religieuses de quelque religion que ce soit.

« Et si l’État islamique (EI) n’était pas cette utopie djihadiste que le groupe armé vend dans ses vidéos promotionnelles? »

Quelles sont donc ces vidéos qui sont si efficaces ?
Montrez-nous-les.

Oh! C’est interdit ! Ils sont trop efficaces ces vidéos ! Nous irions tous nous engager pour servir allah wakbar !

Nous saliverions tous à l’idée d’avoir 12 vierges à combler ou à rouler en Mercedes !

L’efficacité de ces supposées vidéos persuasives est une légende propagandiste. Je n’y crois pas du tout. Aucune vidéo ne peut rendre abruti en un claquement de doigts quiconque vit dans un système de valeurs humaines depuis sa naissance. On ne devient pas un égorgeur de allah wakbar en un claquement de doigts.
Seule l’hypnose peut changer la personnalité, la raison et les valeurs profondes des gens en un claquement de doigts.

Les recherches militaires en psychologie de la persuasion ont sûrement trouvé des mécanismes pour laver les cerveaux rapidement. Ce n’est sûrement pas allah wakbar qui a eu un éclair de génie sur son nuage avec ses vierges.

La guerre sert des clans. Comme le disait notre premier Harper, on doit vendre des armes à l’Arabie saoudite (qui alimente le terrorisme) parce qu’on ne peut se priver des milliards que certains font et des quelques emplois que cela crée.

Serge Charbonneau
Québec

Ce fameux rapport est complètement «ridicule».
Et en plus, il est totalement inutile.

Ce fameux rapport ne sert qu’à nous faire croire au scénario utile de la grande organisation supposément «autonome», supposément hyper «structurée», hyper «organisée» et utilisant des méthodes de communications modernes et terriblement efficaces.

La scénario baigne dans l’anachronisme le plus total. Des barbares qui ne sont pas capables mettre un pied devant l’autre sans beugler «allah wakbar» et qui ne sont pas capable faire autre chose qu’égorger, tuer, décapiter et terroriser utiliseraient des caméras HD, des micros-cravates, et des techniques de communication avant-gardiste !
Non, mais il ne faut pas nous prendre pour des imbéciles.

Ce rapport est un instrument de propagande pour donner un semblant de sérieux à ces tueurs qu’on a recrutés partout pour les envoyer en Syrie pour faire la job dont on rêve depuis des années (depuis l’assassinat de Kadhafi) : tuer Assad.

Juste à voir les fameuses raisons qu’on dit qu’ils ont refroidi l’ardeur des imbéciles:
Les 58 déserteurs que nous ne verrons jamais, auraient déserté parce que:

1) Le groupe de tueurs s’en prenait plus à des sunnites qu’à Assad !!!

2) Les déserteurs auraient « découvert » que la gang de malades était « brutale et commettaient des « atrocités » contre des sunnites !

3) Que le groupe réputé pur était « corrompu » !!!

4) Et finalement, que la grosse vie en participant au party de la tuerie était décevante. Les Mercedes et les vierges n’étaient pas au rendez-vous !

On peut nous dire n’importe quoi pour nous divertir la cervelle et c’est exactement ce que l’on fait.

Ce grand rapport est du même style que le grand rapport des 55 000 photos.
http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/radio-canada-delit-de-propagande-147313

Serge Charbonneau
Québec

Incroyable!! J’ai honte d’être humain au même titre que ceux et celles de l’ICSR qui «enjoint les gouvernements à protéger et à aider les déserteurs afin de les encourager à parler.»
Quelle stupidité ! Où sont les homo sapiens à la conscience éveillés?
Les déserteurs sont tous et toutes coupables!
Ils et elles quittent les rangs de ces monstres religieux pour les mauvaises raisons.
Ils et elles sont toujours des djihadistes non repentants-es.
Tous et toutes méritent l’incarcération immédiate – l’aide humaine viendra plus tard.
Vous (de l’ICSR) êtes aussi absurdes, corrompus-es et malsains-es que ces djihadistes!

« Pour l’ICSR, ces témoignages publics revêtent une importance capitale: ils peuvent inciter des combattants à quitter le groupe ou empêcher des jeunes de le rejoindre. » Et pour moi, ce rapport aidera les dirigeants de l’EI à améliorer leurs tactiques de recrutement et de rétention des troupes.

Les Islamistes ne sont que des animaux ! Qu’on se le dise, lorsqu’un humain tue une autre personne pour des raisons idéologiques ou autres, il devient, dans mon jargon, un zumin, un sous-hommes, pire qu’une bête. Nous devons tous et toutes garder à l’esprit que les barbares sont parmi nous. Il faut les démasquer et les éradiquer, comme des punaises de lit. Sinon, nous subirons un sort similaire à celui que les nazis ont réservé aux Juifs lors de la deuxième guerre mondiale. L’Islam est là pour rester, pour nous combattre jusqu’au dernier. Il ne faut surtout pas faire l’autruche, car ces zumins ont subi un lavage de cerveau et ne font plus la distinction entre le bien et le mal.

Ils ne font ‘plus la distinction entre le bien et le mal’. C’est au titre de leur islamisme que ces zumins sont extraits de la grande fraternité par nos experts en Valeurs Humaines ?
Autant j’ai du mal à comprendre pourquoi ces gars sont devenus terros-mercenaires, autant je crois qu’on se fourre le doigt dans l’oeil en espérant que la disparition de la religion musulmane réglerait le problème de la cruauté humaine. Il y a quelques siècles à peine, n’étaient pas des croisés catholiques qui allaient répandre la mort et la bonne paroleen Terre Promise (jusque sur d’autres chrétiens) ? Ce sont des aryens -donc civilisés- qui ont perpétré l’horreur des horreurs génocidaires de 38 à 45. Ce sont les démocratiques mangeurs de Hollywood qui ont massacré massivement à Dresde, à Hiroshima, à Mai Lay, à Bagdad et Tripoli, etc etc (les USA sont notoirement les plus zélés utilisateurs d’ADM). Dans la série empires coloniaux sanguinaires, on se souvient aussi des français, anglais, belges, tous bons chrétiens. Et on peut mentionner une récente « petite » boucherie pas du tout fortuite ni involontaire à Kunduz…
Quant aux 58 défections qui seraient significatives d’une prochaine débandade de l’EI, ce serait si beau ! mais peu vraisemblable, vu la montée en puissance des bandes armées sectaires alqaedistes depuis la poignée du WTC en 2001 !

Une autre raison qui pousse les jihadistes à quitter (en vitesse) les rangs d’al Qaeda ou de l’OEI : l’entrée en scène des bombardiers russes. Il semble que ceux-ci soient plus efficaces en quelques jours pour démanteler les bandes terroristes que la coalition des occidentaux et pétrodictatures en une année. Les accusations des atlantistes, selon lesquels les « modérés » voire les civils ne seraient pas épargnés par les frappes de V. Poutine, sont assez parlantes à cet égard : l’objectif principal de Washington (et de Paris à la traîne) n’est pas l’élimination des terroristes au Moyen-Orient, vaguement soupçonnés de menacer notre « civilisation », mais la chute du régime qui résiste. Rengaine depuis plus de 4 ans, à l’aide des rebelles et de propagande massive, on veut sécuriser un certain circuit pour le gaz et donner du Lebensraum à l’état d’apartheid israélien. D’où la nécessité de virer le fils d’Hafez al Assad, qui par ailleurs ose offrir des bases militaires à l’affreux ex-soviétique.

Pas justes sa c,est que a moments donners ils s,apercoives se que fonts les chefs est carrements Diaboliques et sataniques que le diable fini pars etre decouvert parce que Satan n,aimme pas les Chretiens le Diable va tout faire pours se debarassers de nous les Chretiens souvent ils utilisent la ruse et le menssonges c,est ecrit dans la bible le Diable est menteurs c,est pours cela qui est apeller l,ange dechu il est rebele .