Les refuges des Irakiens

Pays dans lesquels les Irakiens se sont réfugiés.

Syrie : 1 200 000 réfugiés
Jordanie : entre 750 000 et un million
États du Golfe : 200 000
Égypte : 100 000
Iran : 54 000
Libye : 40 000
Turquie : 10 000
(Source : estimations du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés [HCR]

Être ou ne pas être… réfugié

L’utilisation du terme « réfugié » peut s’avérer délicate, car il désigne aussi bien la personne qui fuit son pays pour échapper à un danger que celle ayant un statut légal lui donnant accès, le cas échéant, à certains droits.

Les Irakiens vivant en Jordanie ne sont pas tous des réfugiés : une minorité arrivée avant la guerre (environ 300 000 personnes) possède un permis de séjour et n’est donc pas comptabilisée dans la masse des réfugiés. Ces derniers, en revanche, vivent la plupart du temps en situation totalement irrégulière : leur visa de tourisme ou d’affaires étant expiré, ils peuvent être expulsés à tout moment. Seuls 25 000 d’entre eux (soit 2,5 % du million de réfugiés en Jordanie) se sont enregistrés auprès du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés. Cela s’explique par le fait que la grande majorité des nouveaux arrivants ne veulent pas se faire connaître, de peur d’être plus facilement localisables. De plus, beaucoup estiment que la démarche est inutile, puisque la carte de réfugié ne protège pas de l’expulsion et ne donne pas plus de droits. Elle rend juste possible une éventuelle réinstallation dans un autre pays d’accueil, en Europe ou aux États-Unis par exemple.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie