Les rivaux de Sarkozy

La popularité du président français, Nicolas Sarkozy, a chuté à son plus bas niveau depuis son élection, en 2007. Et quand le chef bat de l’aile, les rivaux sortent de l’ombre. Profils d’aspirants présidents pour l’élection de 2012.

Les rivaux de Sarkozy

Photo : F. Mori/AP/PC

La popularité du président français, Nicolas Sarkozy, a chuté à son plus bas niveau depuis son élection, en 2007. Et quand le chef bat de l’aile, les rivaux sortent de l’ombre. Profils d’aspirants présidents pour l’élection de 2012.

À SA DROITE
À SA GAUCHE

Dominique de Villepin
Dire qu’il déteste Sarko est un euphémisme. Et c’est réciproque. Cet ancien premier ministre sous Chirac, de 2005 à 2007, vient donc d’annoncer qu’il créera son propre parti. Son objectif principal n’est même pas caché : remplacer son rival de toujours.

 


Martine Aubry

Jadis dans l’ombre d’un Sarko populaire, la première secrétaire du Parti socialiste renaît dans l’opinion publique depuis le succès électoral du PS lors des régionales françaises de mars. Les récents coups de sonde la donnent désormais gagnante contre Sarkozy.

 


François Fillon

L’actuel premier ministre ne fait pas de bruit. Normal, son patron hyperactif ne lui laisse aucune place. Mais les Français n’en ont que faire : sa popularité dépasse bel et bien celle du président. Des députés de l’UMP, le parti de Sarkozy, ont même osé lancer quelques « Fillon président ! » à l’Assemblée nationale.

Dominique Strauss-Kahn
Ancien ministre socialiste de l’Économie et des Finances de 1997 à 1999 et actuel directeur du Fonds monétaire international, à Washington, DSK attend le bon moment pour faire son grand retour en politique française. Les sondages font tout pour le convaincre : ils l’ont désigné à plusieurs reprises comme celui qui a les meilleures chances de déloger Sarkozy.

Photo Dominique de Villepin : Jacques Brinon/AP/PC

Photo Martine Aubry : Michel Euler/AP/PC

Photo François Fillon : AP/PC

Photo Dominique Strauss-Kahn : J. Scott Applewhite/AP/PC