L’union européenne en perte de vitesse

La majorité de la population des cinq plus grands pays de l’Union européenne — qui comptent pour près des deux tiers des 500 millions d’habitants — affirme désormais ne plus avoir confiance dans l’Union, selon un sondage de la maison Eurobaromètre.

Pho
Photo: iStockphoto / Jan Gottwald

Les difficultés économiques qui touchent l’Europe ne sont pas étrangères à cette crise de confiance. Tant le Nord, prospère, que le Sud, en faillite, en veulent à l’Union européenne, mais pour des raisons différentes. Le Nord estime dilapider ses fonds pour pallier la gestion irresponsable du Sud, tandis que le Sud en veut au Nord d’avoir assorti son aide financière de mesures d’austérité.

À l’approche des élections européennes de 2014, les pro-Europe s’inquiètent. En avril, le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a lancé un cri d’alarme en déclarant que le « rêve » européen était sous la menace de la « résurgence du populisme et du nationalisme », rappelant la montée des partis anti-Europe, comme le Mouvement 5 étoiles, de Beppe Grillo, en Italie, qui a recueilli plus de 25 % des voix lors des élections de février dernier.

* * *

ILS N’ONT PLUS CONFIANCE EN L’UNION EUROPÉENNE

Espagne : 72 %

Grande-Bretagne : 69 %

Allemagne : 59 %

France : 56 %

Italie : 53 %

Les plus populaires