Mohammed, prénom le plus populaire… en Israël

Les autorités israéliennes l’ont pourtant malencontreusement omis de leur classement officiel des prénoms les plus donnés, en cette fin d’année juive. 

Photo : Ami Vitale / Getty Images
Photo : Ami Vitale / Getty Images

Fouineur

Mohammed serait au premier rang des prénoms les plus populaires en Israël au cours de la dernière année, contrairement à ce qu’ont laissé croire les autorités israéliennes.

C’est le journal israélien Haaretz qui a relevé l’omission, la semaine dernière. Selon le quotidien libéral, le Bureau des statistiques sur la population et l’immigration n’a conservé que les prénoms d’origine hébraïque dans son classement officiel, écartant tous ceux d’origine arabe, comme Mohammed.

Pas moins de 1 986 nouveau-nés de sexe masculin ont pourtant été nommés en l’honneur du prophète de l’islam, soit près de deux fois plus que le prénom féminin le plus populaire, Tamar (1 092), rapporte le New York Times. Le quotidien rappelle que la minorité arabe représente 21 % de la population d’Israël, aussi appelé État juif par son gouvernement.

Le palmarès officiel indiquait que Yossef — souvent abrégé en Yossi ou arabisé en Youssef — était le prénom qui avait le plus séduit les parents pendant l’année juive, qui s’est terminée la semaine passée. Ce prénom arriverait en réalité en deuxième position (1 173).

Une omission volontaire?

Si Haaretz parle d’«une autre forme de racisme qui est devenue évidente et institutionnalisée en Israël», une porte-parole des services de la population et de l’immigration rejette toute accusation. Sabine Haddad affirme que les statistiques publiées sont celles qui ont été demandées à l’occasion du nouvel an juif, Roch Hachana. «Il n’y avait aucune intention politique» derrière ces données, assure-t-elle.

Parmi les raisons qui expliquent la popularité du prénom Mohammed en Israël, le New York Times mentionne l’attachement des musulmans pour les prénoms traditionnels. «Dans la plupart des familles musulmanes en Israël, et partout ailleurs, il semble toujours y avoir un Mohammed. Le nom a été donné à 11 ou 12 % des garçons arabes en Israël en 2011, 2012 et 2013, selon le Bureau central de statistique», indique le journal.

Selon Oz Almog, sociologue à l’Université de Haïfa, la liste de prénoms donnés aux bébés ne montre pas du racisme, mais «notre pluralisme et flexibilité». Quelque 3 200 noms différents sont donnés par les Israéliens. Certains sont d’origine biblique (Adam ou Sarah), d’autres font référence à la nature (Tamar possède les deux origines : il signifie dattier et désigne aussi la fille du roi David).

Les commentaires sont fermés.

Vous auriez pu au moins en profiter pour nous donner la liste. La voici donc.
Les noms les plus populaires (garçons): Mohammed, Yosef, Daniel, Ori, Itai, Omer, Adam, Noam, Ahmed, Ariel, Eitan et David.
Les noms les plus populaires (filles): Tamar, Noa, Shira, Adele, Talya, Yael, Lian, Miriam, Maya et Avigayil.