« No problemo ! »

La guerre que le gouvernement mexicain livre aux narcotrafiquants et qui a fait quelque 50 000 morts au pays depuis 2006 n’effarouche pas les Canadiens.

« No problemo ! »
Photo : AP / PC

Près de 1,6 million d’entre eux ont voyagé au Mexique l’an dernier, dont 280 000 Québécois – un record ! C’est plus du double qu’en 2005.

Dangereux, le Mexique ? Moins que la Chine et la Jamaïque, selon le ministère des Affaires étrangères du Canada. La proportion d’agressions et de meurtres est plus élevée dans ces deux pays qu’au Mexique, où près de 3 Canadiens sur 100 000 sont agressés et 1 sur un peu plus de 300 000 est assassiné en moyenne.

Les régions qui bordent la frontière mexicano-américaine sont les plus périlleuses. Les violences liées à la guerre et à la drogue prennent cependant de l’ampleur dans les États de Guerrero (où se trouve Acapulco) et de Sinaloa (qui comprend la région touristique de Mazatlán). Toutefois, la péninsule du Yucatán (Cancún), principale destination des Québécois, reste pour l’instant épargnée.