Où s’en va l’Iran ?

La révolte populaire en Iran ne peut mener qu’à un changement de régime, dit le célèbre réalisateur iranien Moshen Makhmalbaf. Cette figure de proue du cinéma iranien moderne accuse le chef suprême de l’Iran, l’ayatollah Seyyed Ali Kahmenei, d’avoir trompé le peuple iranien en reconnaissant la réélection du président Mahmoud Ahmadinejad au détriment du candidat Hossein Moussavi.

Comment voyez-vous la situation en Iran ?

Les gens se demandent ce qu’ils doivent faire. Nous avons mené une révolution en 1979, et nous avons été déçus par les résultats et les réformes qui ont suivi. Nous venons de tenter de changer les choses par un vote démocratique, et nous avons été encore déçus.

Vers quoi se dirige le pays ?

Nous avons atteint un point de non-retour. Le régime dictatorial ne peut pas reculer. Les citoyens non plus. Nous devons trouver des façons d’organiser une résistance citoyenne.

Comment voyez-vous l’avenir ?

L’avenir de l’Iran est très clair. Les gens ont compris que s’ils parlaient d’une seule voix, ils forçaient le régime à se réfugier dans la fraude et le mensonge. Ils ont prouvé que 30 ans après la révolution, ils vivent encore sous une dictature. Le régime peut faire arrêter les dirigeants de ce mouvement, mais il ne peut emprisonner 70 millions de personnes. Et grâce au nouveau président américain, le régime ne peut plus brandir la menace d’une intervention militaire étrangère pour nous intimider. (© Süddeutsche Zeitung / TIP)