Pérou : l’opération charme des sociétés minières canadiennes

En visite officielle au Pérou en mai dernier, Stephen Harper a annoncé l’octroi d’une aide de 53 millions de dollars destinée à « maximiser les bénéfices tirés des ressources naturelles ». Mais sur place, des sociétés canadiennes, comme Barrick Gold, doivent travailler fort pour régler certains conflits liés aux mines et convaincre la population des retombées de leurs activités. Tour d’horizon de trois de ces sites installés en plein cœur des Andes.

Galerie d’images
Les commentaires sont fermés.

Selon ce document, l’exploitation minière canadienne Constancia au Pérou devrait rapporter des redevances à l’État Péruvien de l’ordre de 5,5%. Les compagnies devraient offrir des emplois bien rémunérés où la santé et la sécurité des travailleurs Péruviens sont protégées, relocaliser les familles dans des maisons convenables et modernes, créer un fonds des générations pour l’après l’exploitation des mines, et que le gouvernement péruvien se prémunisse d’un plan de nettoyage de l’environnement au moment de la fermeture de ces mines. Malheureusement rien de tout cela n’est précisé dans ce document. Marius MORIN